Incident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage 釐清法國與中國的台海事件

Incident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage

Par le général (2s) Daniel Schaeffer, membre du groupe Asie21-Futuribles, 30 avril 2019

(Tous droits de rediffusion accordés sans restriction à tout organe de presse intéressé)

Les comptes rendus grossis de l’incident

  • Le 6 avril 2019, la frégate de surveillance française Vendémiaire a été interpelée, et non pas interceptée, par les autorités navales de Chine populaire alors qu’elle franchissait le détroit de Taiwan.
  • Le 25 avril 2019, soit 19 jours après l’incident, révélé par l’agence Reuters sur déclaration de deux autorités militaires américaines qui ont requis l’anonymat, la presse internationale, qu’elle soit française ou anglo-saxonne, y va de ses couplets d’imprécisions.

釐清法國與中國的台海事件

2019年4月6日,法國護衞艦"葡月號"穿越台灣海峽時,遭到中國海軍查詢,而非攔截。19天後,也就是4月25日,路透社根據兩位匿名美國軍方的說法,透露了該事件。後來,不論法國或英國的媒體,都做了不甚精確的報導。部分法國媒體聲稱,我國軍艦被"攔截",這是不對的,這是語言的濫用。根據我們的瞭解,該艦並未遭到軍事逮捕丶停航丶檢查,也未遭到武力限制,或甚至被威脅用武力逐出臺灣海峽。該艦曾被要求回答某些指令,但絕未中途折返。該艦並未遭到侵犯,但一艘中國軍艦,卻如影隨行的一直跟到海峽的出口。不論如何,"葡月號"衹是根據國際海洋法,單純的穿越海峽,因此如被說成是被迫離開海峽,這就是胡扯,是為了嘩眾取寵的語言濫用!

Lire la suiteIncident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage 釐清法國與中國的台海事件

Taïwan – Chine – États-Unis : La petite relation triangulaire Tsai-Ke-Han face à la grande relation triangulaire Taïwan- États-Unis – Chine 蔡-柯-韓的小三角關係面對台灣-美國-中國的大三角関係

 

Lire la suiteTaïwan – Chine – États-Unis : La petite relation triangulaire Tsai-Ke-Han face à la grande relation triangulaire Taïwan- États-Unis – Chine 蔡-柯-韓的小三角關係面對台灣-美國-中國的大三角関係

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°127 avril 2019 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN  🐷

ASIE MÉDIANE

Kazakhstan  Chamboule-tout en trompe l’œil, Patrick Dombrowsky, Asie21

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°127 avril 2019 – sommaire

Népal – Chine : Les difficultés du projet de liaison ferroviaire

Le projet de construction d’une ligne de chemin de fer entre la ville de Kerung en Chine et la capitale du Népal rencontre ses premières difficultés.

Lire la suiteNépal – Chine : Les difficultés du projet de liaison ferroviaire

Chine – Népal : Les Chinois ne parlent pas népalais

La reconstruction des sites historiques de Katmandou, gravement endommagés par le tremblement de terre survenu en avril 2015, va bon train.

Reconstruction of Kathmandu’s historic sites, severely damaged by the April 2015 earthquake, is well underway

Lire la suiteChine – Népal : Les Chinois ne parlent pas népalais

Chine : La fin de l’excédent courant ?

En dix ans, l’excédent des paiements courants de la Chine a disparu et, si la tendance se poursuit, la Chine devra attirer des capitaux pour financer son déficit.  Cette transformation freinera ses ambitions internationales.

In ten years, China’s current account surplus has disappeared and in the coming years China will have to attract capital to finance its deficit. This transformation will slow down its international ambitions.

balance des paiements courants de la Chine
balance des paiements courants de la Chine

Lire la suiteChine : La fin de l’excédent courant ?

Mer de Chine du Sud : Crise aiguë potentielle autour de l’île de Thitu et engagement américain à l’épreuve

Quelque 275 bateaux des milices navales chinoises sont massés à proximité immédiate de l’île de Thitu, occupée par les Philippins, et font craindre, à un moment qui pourrait être plus proche que l’on pourrait le penser, une tentative de conquête chinoise par la force. À la suite de la récente visite de Mike Pompeo à Manille, le problème est posé aux Américains de savoir s’ils doivent anticiper la possible action chinoise et adopter une attitude préemptive. Celle-ci pourrait se traduire par le positionnement de moyens navals à proximité immédiate de Thitu pour dissuader les Chinois de toute intention de conquête.

Some 275 boats from the Chinese naval militias are massed in the immediate vicinity of Thitu island, occupied by the Philippines. Such a preoccupying situation may lead to consider the potentiality of a violent attack from the Chinese side, possibly at a closer time than one could think, against the island. After Mike Pompeo’s recent visit to Manila the Americans are, in such a present situation, facing the problem to decide or not to adopt a preemptive attitude by prepositioning some naval means in the immediate vicinity of Thitu in order to deter the Chinese side to act.

Lire la suiteMer de Chine du Sud : Crise aiguë potentielle autour de l’île de Thitu et engagement américain à l’épreuve

Grappillages Asie21 n°127

Chine

  • La croisière s’anime

Le Costa Venezia, baptisé il y a peu à Trieste, entrera en service à compter de mai 2019 depuis le port de Shanghai. Il sera le plus gros paquebot introduit par Costa sur le marché chinois.

Ce faisant, le premier acteur européen de la croisière – filiale du groupe américain Carnival – met à l’eau une unité flambant neuve, adaptée au seul marché chinois […]

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°127

Maurice : La CIJ et Diego Garcia 毛里求斯一一國際法庭與迪戈加西亞

 Dans l’océan Indien, l’archipel des Chagos s’est trouvé exclu de la décolonisation entreprise par le Royaume-Uni en 1967. Des trois îles habitées sur la cinquantaine que compte cet archipel, seul l’atoll de Diego Garcia est occupé aujourd’hui. Porteur d’une base aéronavale de la Royal Navy cédée aux États-Unis, l’île est passée, le 25 février 2019, de la souveraineté britannique à celle de la République de Maurice. La clarification de son statut jusque-là incertain, modifiera-t-il l’équilibre stratégique de l’océan Indien ?

In the Indian Ocean, the Chagos archipelago was excluded from the decolonization undertaken by the United Kingdom in 1967. Of the three inhabited islands in the fifties that account this archipelago, only the atoll of Diego Garcia is busy today. Bearer of a naval air station of the Royal Navy yielded to the United States, the island passed, on February 25, 2019, of the British sovereignty to that of the Republic of Mauritius. Will the clarification of its hitherto uncertain status change the strategic balance of the Indian Ocean?

毛里求斯乃是印度洋中的島國,1968年獨立時,英國卻將具有戰略價值的查戈斯群島扣住不還,並早在1966年,與美國達成軍事協議,要把其中最主要的珊瑚礁一一迪戈加西亞,打造成海空軍基地。2019年2月25日,國際法庭裁定,英國應將其在殖民時代,非法侵佔的查戈斯群島還給毛里求斯。此種情勢的演變,難道會改變印度洋的戰略平衡嗎?

Lire la suiteMaurice : La CIJ et Diego Garcia 毛里求斯一一國際法庭與迪戈加西亞

Inde : Guerre de l’espace

Le 27 mars 2019, l’Inde a procédé à la destruction d’un de ses vieux satellites pour démontrer au monde mais plus particulièrement au Pakistan et à la Chine ses capacités spatiales. Ce faisant, le Premier ministre entendait aussi prouver à ses concitoyens que la sécurité de l’Inde constituait l’une de ses priorités.

On March 27, 2019, India carried out the destruction of one of its old satellites to demonstrate to the world but more particularly to Pakistan and China its space capabilities. In doing so, the Prime Minister also intended to prove to his fellow citizens that the security of India was one of his priorities.

Lire la suiteInde : Guerre de l’espace

Vietnam : La responsabilité américaine relancée pour les dégâts de l’agent orange

Un jury américain, en 2018, a indemnisé un homme devenu cancéreux, M. Dewayne Johnson  parce qu’il avait été en contact avec l’herbicide Round Up de Monsanto. Comme ce désherbant, appelé aussi agent orange avait été épandu sur le Vietnam pendant la guerre du Vietnam, le Vietnam tente d’obtenir une indemnisation des dégâts que cet agent orange avait causés, en se fondant sur la jurisprudence Dewayne Johnson, en vain jusqu’à présent.   

In 2018, Mr.Dewayne Johnson, a man who had developed cancer after being in contact with Monsanto’s weedkiller Round Up, received compensation by an American jury. As that weedkiller also known as Agent Orange had been spread over Vietnam during the Vietnam War, Vietnam is now seeking compensation for the damages caused by Agent Orange, basing itself on the Dewayne Johnson case, so far to no avail.

Lire la suiteVietnam : La responsabilité américaine relancée pour les dégâts de l’agent orange

Brunei : Quel avenir pour le petit sultanat ?

Brunei avait annoncé, en 2013, l’introduction progressive de la loi islamique. Ce qui a été fait par étapes. La dernière est entrée en vigueur le mercredi 3 avril avec la mise en application de l’intégralité du code pénal islamique. Brunei est désormais le premier pays d’Asie du Sud-Est à l’avoir fait, autorisant ainsi les châtiments corporels (le hudûd) pour les peines pénales. Dès l’annonce de 2013, la communauté internationale avait dénoncé ce que l’ONU qualifie de « pas en arrière ». Depuis, des personnalités en vue appellent au boycott des biens du sultan, notamment des neuf hôtels de luxe qu’il possède en raison du caractère rétrograde et inéquitable de la loi selon eux. Deux questions de fond se posent à ce stade : la capacité d’entraînement du petit sultanat sur les autres pays à majorité musulmane d’Asie du Sud-Est et celle de son avenir, riche en hydrocarbures mais qui n’a pas réussi à transformer son économie.

Brunei announced in 2013 the gradual introduction of Islamic law. That has been done in stages. The last came into effect on Wednesday, April 3 with the implementation of the integrity of the Islamic Penal Code. Brunei is now the first country in Southeast Asia to have done so, allowing corporal punishment (hudûd) for criminal offences. Since the announcement in 2013, the international community has denounced what the United Nations describes as  a « step backwards ». Since then, leading figures have been calling for a boycott of the Sultan’s property, including the nine luxury hotels he owns because of the retrograde and unfair nature of the law. Two fundamental questions arise at this stage: the leading capacity of the small Sultanate over the other Muslim-majority countries of South-East Asia and that of its future, rich in hydrocarbons, but which has failed to transform its economy.

Lire la suiteBrunei : Quel avenir pour le petit sultanat ?

L’Indonésie et l’après-Chine

Le prochain gouvernement saisira-t-il les opportunités créées par la guerre commerciale sino-américaine ?

Will Indonesia benefit by the US-China trade war ?

Lire la suiteL’Indonésie et l’après-Chine

Théâtre d’Extrême-Orient : Défis militaires

Au cours de mars 2019 et début avril 2018, en mers de Chine de l’Est et du Sud, autour de Taiwan aussi, un certain nombre d’activités militaires, américaines, chinoises, japonaises, taiwanaises, inquiètent en raison des caractères de vigoureux défis que les uns et les autres se lancent. Cependant, aussi préoccupantes que paraissent être les tensions générées, elles n’ont pas pour autant entraîné d’incidents armés. Même si chacun continue à se toiser, l’heure reste encore à la retenue.

During March and the beginning of April 2019, in the East and South China seas, around Taiwan, a certain number of American, Chinese, Japanese, Taiwanese military activities are raising concern because of the aspects of the vigorous challenges that the different parties are holding up towards each other. Yet, however preoccupying the tensions generated from such activities, they did not derive into any armed clashes. Even if each one continues to show defying attitudes, for the time being everyone seems to opt for restraint.

Lire la suiteThéâtre d’Extrême-Orient : Défis militaires

Taïwan – Chine – États-Unis : La petite relation triangulaire Tsai-Ke-Han face à la grande relation triangulaire Taïwan- États-Unis – Chine 蔡-柯-韓的小三角關係面對台灣-美國-中國的大三角関係

Le mois de mars 2019 a été celui de trois voyages concomitants de trois personnalités politiques de Taïwan dans trois directions. Quelles en sont les significations ?

In March 2019  three concomittant trips were made by three Taiwanese political figures in three directions. What was it for ?

2019年三月,台灣的三位政治人物,竟在同時期,朝着不同的三個方向出訪,這究竟代表什麼意義?

Lire la suiteTaïwan – Chine – États-Unis : La petite relation triangulaire Tsai-Ke-Han face à la grande relation triangulaire Taïwan- États-Unis – Chine 蔡-柯-韓的小三角關係面對台灣-美國-中國的大三角関係

Taïwan ou l’impossibilité d’une île : manipulations médiatiques à l’âge de la « sino-mondialisation »

Taïwan est le centre aujourd’hui des forces travaillant le monde chinois – que ce soit des forces de contestation comme les militants de Hong-Kong et du Tibet soit des forces de « soumission » comme certains groupes de presse taïwanais ou hongkongais dépendant des capitaux chinois. Croire que ce qui se passe à Taïwan relève de la politique locale et du débat entre DPP et KMT serait une erreur : il s’agit en réalité d’une répétition générale du processus de « sino-mondialisation » en face duquel chaque nation et chaque individu doit savoir se positionner.

Today Taïwan is the centre today of forces laboring into the Chinese world – either forces of contestation such as Hong-Kong and Tibet activists or forces of “submission” such as some mass-media companies in Taïwan or Hong-Kong. Believing that what is happening in Taïwan is a matter of local politics and the debate between DPP and KMT would be a mistake: it is actually a general rehearsal of the “Sino-Globalization” process in front of which every nation and individual should learn how to take position.

Lire la suiteTaïwan ou l’impossibilité d’une île : manipulations médiatiques à l’âge de la « sino-mondialisation »

Russie – Japon : Limites du dialogue russo-japonais

Le Japon paraît avoir tiré les conclusions des entretiens Abe-Poutine du mois de janvier 2019 1. La Russie a clairement signifié à ses dirigeants qu’il n’était pas question de leur céder des îlots du sud de l’archipel des Kouriles tant que leur pays serait lié aux États-Unis par un traité de sécurité. Le Premier ministre japonais a compris qu’un tel transfert n’aurait pas lieu du temps de son mandat qui expire en 2021.

Japan seems to have drawn the conclusions of the Abe-Putin talks of January 2019 1. Russia has clearly signaled to its leaders that there is no question of giving them islands in the south of the Kuril archipelago as long as their country would be bound to the United States by a security treaty. The Japanese Prime Minister understood that such a transfer would not take place during his term of office, which expires in 2021.

Lire la suiteRussie – Japon : Limites du dialogue russo-japonais

Chine – États-Unis – Canada : Affaire Huawei (suite 3)

L’affaire Huawei connaît des évolutions qui méritent d’être relevées.1 L’entreprise elle-même contre-attaque.

The Huawei case is undergoing changes that deserve to be noted. The company itself is counter-attacking.

Lire la suiteChine – États-Unis – Canada : Affaire Huawei (suite 3)

Chine : Bye bye le plastique pétrolier et vive le plastique écologique

Lors de l’une de ses interventions durant les deux sessions de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC), et du Congrès national du peuple (全国人民代表大), au début du mois de mars 2019, Xi Jinping a insisté sur l’importance d’un développement écologique pour la Chine avec, parmi les priorités, le contrôle de la pollution et de la gouvernance environnementale.

In one of his interventions during the two sessions of the Chinese People’s Political Consultative Conference (CPPCC), and the National People’s Congress (全国 人民 代表 ), in early March 2019, Xi Jinping emphasized the importance of ecological development for China with, among the priorities, the control of pollution and environmental governance.

Lire la suiteChine : Bye bye le plastique pétrolier et vive le plastique écologique

Kazakhstan : Chamboule-tout en trompe l’œil

Le Kazakhstan fait figure, dans l’ensemble de l’Asie médiane, de référence en matière de stabilité institutionnelle et politique. Le début de l’année 2019 a pourtant été marqué par d’importants changements. Ceux-ci, toutefois, pourraient bien en définitive aboutir au maintien au pouvoir du clan Nazarbaïev, qui dirige le pays depuis trois décennies.

Kazakhstan is the benchmark for institutional and political stability throughout Middle Asia. The beginning of 2019 has been marked by important changes. These, however, may ultimately result in the Nazarbayev clan, which has ruled the country for three decades, to remain in power.

Lire la suiteKazakhstan : Chamboule-tout en trompe l’œil

Mer de Chine du Sud : pourquoi l’attitude de Pékin est plus modérée qu’avant

Point stratégique pour Pékin, le récif de Scarborough près des Philippines, en mer de Chine du Sud. (Source : Next Big Future)

Point stratégique pour Pékin, le récif de Scarborough près des Philippines, en mer de Chine du Sud. (Source : Next Big Future)。

Les Américains ont beau changé de ton en mer de Chine du Sud, Pékin reste de marbre. Ce vendredi 29 mars 2019, Mike Pompeo affirmait haut et fort …