Chine – États-Unis   Le G7 et les Nouvelles routes de la soie : 600 milliards de dollars US pour le financement d’infrastructures destinées à contrer les initiatives chinoises des routes de la soie   

Le 26 juin 2022, lors du sommet du G7 à Elmau, en Allemagne, le président Joe Biden a annoncé que les États-Unis et leurs partenaires du G7 prévoient de mobiliser 600 milliards USD destinés à des financements d’infrastructures pour aider les pays qui en ont besoin, comme l’Afrique, et en même temps, pour contrer les initiatives de la Chine dans les financements de ses Nouvelles routes de la soie. 

La Chine n’a pas manqué de réagir. 

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 163/2022-07&08

BRICS – Argentine  Des BRICS au BRICSA ?

Chine  Fujian

Chine – Afrique

  • Fouet
  • Honni soit…
  • Angola : Luanda nationalise le diamant

Lire la suite

Australie – États-Unis – Royaume-Uni : Les travaillistes australiens face à l’AUKUS

En date du 15 septembre 2021, Canberra, Washington et Londres surprenaient le monde en annonçant le lancement de l’AUKUS*. Résultat d’un travail de plusieurs mois de l’ex-Premier ministre australien Scott Morrison, mais davantage de la simultanéité au pouvoir de trois gouvernements anglo-saxons décidés à contenir la Chine, il est autant intéressant de s’interroger sur les raisons qui ont amené les libéraux à sceller secrètement cette entente militaire tripartite qu’à en observer désormais les conséquences pour le gouvernement travailliste fraîchement élu.

Lire la suite

Australie – Chine : Les tensions sino-australiennes, le défi de l’ALP (Australian Labor Party)

Alors qu’ils ont quitté le pouvoir à l’apogée des relations entre Canberra et Pékin en 2013, les travaillistes de l’ALP* – vainqueurs des élections fédérales de mai 2022 – héritent aujourd’hui de profondes tensions sino-australiennes qu’ils attribuent au moins en partie au « manque de sophistication » de l’opposition, la coalition libérale-nationale (LNP). Après un gel de deux ans des relations diplomatiques entre l’Australie et la Chine, Xiao Qian – ambassadeur de la RPC – a récemment offert une reprise du dialogue à Canberra. Face aux défis économique et stratégique, le positionnement du nouveau Premier ministre travailliste, Anthony Albanese, sera donc déterminant au moment où l’Australie et la Chine célèbrent le 50e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques sur fond de duel sino-américain.

Lire la suite

Inde – Pakistan – Bangladesh – Sri Lanka : L’Asie du Sud et ses pourtours en proie au sectarisme et à l’intolérance

L’intolérance religieuse s’accroît dans tous les pays d’Asie du Sud. Les extrémistes hindous persécutent les minorités musulmane et chrétienne de l’Inde, les radicaux musulmans maltraitent les communautés hindoue et chrétienne du Pakistan et du Bangladesh, et à Sri Lanka les militants bouddhistes s’attaquent aux hindous et aux musulmans, ces derniers s’en prenant par ailleurs violemment aux chrétiens. Au sein de ces pays, les migrants internes sont mal reçus dans les provinces d’accueil.

Lire la suite

Timor joue Australie et Chine

Le 20 mai 2022, Timor-Est ou Timor-Leste, célébrait simultanément le vingtième anniversaire de son indépendance, de sa Constitution et, pour la seconde fois, la prise de fonction de José Ramos-Horta à la présidence du pays à laquelle il a été élu (soutenu par le Congrès national de reconstruction timoraise, CNRT, contre le FRETILIN) avec 62 % des voix. Un président qui, tout en entendant maintenir des relations équilibrées avec l’Australie, paraît peu susceptible de rebuter Pékin dans ses avances.

On May 20, 2022, East Timor – Timor Leste – simultaneously celebrated the twentieth anniversary of its independence, its Constitution and, for the second time, the assumption of office of José Ramos-Horta as President of the country to which he was elected (supported by the National Timorese Reconstruction Congress, NTRC, against FRETILIN)) with 62% of the vote. A president who, while intending to maintain balanced relations with Australia, seems unlikely to repel Beijing in its advances.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine  Acte III scène 5 : Dame Pelosi dans les airs vers Taïwan, escortée par des chasseurs chinois ?

裴洛西訪台,中國軍機會伴飛嗎?

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

Nancy Pelosi se rendra-t-elle en août 2022 à Taïwan ? Sa volonté de reprogrammer sa visite1 a suscité de vives discussions entre Pékin et Washington. En tant que troisième personnalité du gouvernement, elle utiliserait alors un avion militaire qui serait escorté de chasseurs américains. Mais la Chine veut-elle vraiment empêcher la présidente de la Chambre des États-Unis de se rendre à Taïwan ?

裴洛西訪台,中國軍機會伴飛嗎?

美國衆議院議長斐洛西將於20228月訪問台灣,此項計劃在北京與華府之間,引發熱議。由於她是美國政府的第三號人物,因此可在美國戰鬥機的護送下,搭乘美國軍機出訪。然而中國真的會阻止此項訪問計劃嗎?

Lire la suite

Japon – Ukraine : Le syndrome ukrainien

Les Japonais craignent que l’invasion russe en Ukraine n’incite les Chinois à procéder à la conquête de Taïwan par la force et que, par effet d’entraînement, d’en subir les conséquences collatérales. Au nord, elles pourraient même se traduire par des confrontations armées, à divers degrés, avec les forces russes. C’est pourquoi le gouvernement Kishida* est activement à la recherche d’appuis extérieurs et planifie l’augmentation de son budget de la défense.

Lire la suite

Japon – Russie : Dégradation des rapports entre le Japon et la Russie

Le ministère des Affaires étrangères russe a annoncé le 21 mars 2022 qu’il arrêtait les pourparlers avec le Japon en vue de la conclusion d’un traité de paix en raison de l’impossibilité de signer un document avec un pays qui manifeste ouvertement des positions inamicales à son égard. Cette déclaration faisait suite à la décision du Premier ministre japonais Fumio Kishida de  s’associer aux nouvelles sanctions prises contre la Russie le 16 mars à la réunion du G7. Cette mesure met fin au statut de nation la plus favorisée, ce qui entraîne l’augmentation des droits de douane  sur les marchandises russes importées. Déjà le Japon avait restreint l’exportation vers la Russie de semi-conducteurs et de produits de haute technologie. M. Kishida a fermement condamné l’intervention russe en Ukraine et offert l’asile aux réfugiés ukrainiens qui  arriveraient au Japon. Des cours de langue japonaise pourraient leur être dispensés.

Lire la suite

Chine – Iran – Russie : L’Iran incontournable

Voici donc la Russie et l’Inde réunis par une voie de transport directe traversant l’Iran. Trois pays porteurs de civilisations naguère antagonistes, aujourd’hui réunis. Dans l’immédiat un Iran  désenclavé qui va pouvoir franchir sans encombre le seuil nucléaire. C’est un pan de la Pax Americana qui s’effondre. Mais plus encore , un  projet transcivilisationnel, pour une Asie redessinée dans un nouvel ordre mondial où l’Occident n’a plus le monopole de la sagesse et de la puissance. 

Lire la suite