Coronavirus en Inde : l’exception du Kerala, ses soins ayurvédiques et sa stratégie frugale

À travers "Break the chain", sa campagne de communication, de tests et de traçage, l'État indien du Kerala a maintenu très bas le nombre de décès dus au Civd-19. (Source : Daily Star)
À travers « Break the chain », sa campagne de communication, de tests et de traçage, l’État indien du Kerala a maintenu très bas le nombre de décès dus au Civd-19. (Source : Daily Star)
C’est un cas à part en Inde. Dans un pays verrouillé depuis le 25 mars 2020 et qui se prépare à sortir de la quarantaine, la pandémie de coronavirus continue de se propager avec un nombre de cas en hausse. Le Kerala était en mars l’État indien le plus touché. Il a pourtant jugulé l’épidémie en trois semaines grâce à une stratégie à bas coût, « frugale » dirait-on ici. Elle s’appuie sur un système de santé décentralisé et sur la médecine ayurvédique. Si le retour des travailleurs émigrés a déclenché une seconde vague de contaminations, le nombre de décès a peu augmenté.

Lire la suite

« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
L’Assemblée nationale populaire réunie depuis le 21 mai à Pékin aurait dû célébrer la réussite du plan décennal de la Chine. Mais le gouvernement a renoncé à fixer un objectif de croissance : il propose un plan de relance de 2 % du PIB, tandis que le conflit avec les États-Unis s’exacerbe dangereusement.
En 2013 à Astana, sur le chemin du retour de Moscou et d’un sommet du G20 consacré aux infrastructures, Xi Jinping évoquait le projet « One Belt, One road », à l’époque l’appellation officielle des « Nouvelles Routes de la Soie ». Six mois plus tard, il présentait la « Route maritime » à Jakarta. Comme le nom de ce programme pharaonique donnait trop l’impression d’une stratégie définie à Pékin, il a été rebaptisé « Belt and Road Initiative » ou BRI par le gouvernement, qui a conservé sa dénomination en chinois « yidai yilu » (一带一路), « une route, une ceinture ».

Lire la suite

Chine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

La Chine va construire un nouvel aéroport au Xinjiang, en haute altitude (environ 3 000 mètres), à Tachkurgan  (塔什庫爾幹 Tǎshénkù’ěrgàn). La piste aura une longueur de 3 800 mètres et une largeur de 45 mètres. Les travaux devraient se terminer au cours du premier semestre 2022.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 139/2020-05

Chine  : avidité Chine – Afrique Angola : l’après Covid-19 Angola – Monde : le concours Huawei en suspend Bénin : flamboyant QG racisme Chine – France – Taïwan  Grains de sable Macao   Espoirs Timor oriental Temps mort   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 139/2020-05  Acheter l’article  abonnement en ligne ou par mail

Pacifique : Partie de poker en Micronésie

Très courtisés l’année dernière par Pékin et Washington, les États fédérés de Micronésie, de par leur position géographique, représentent un enjeu considérable pour les deux grandes puissances riveraines du Pacifique. Chuuk, l’un des États membres de cette fédération, de par ses velléités d’indépendance pourrait-il être le maillon faible susceptible de faire basculer une mare nostrum américaine dans le camp chinois ? À moins que ce ne soit les États fédérés de Micronésie ?

Lire la suite

Inde – Pakistan – Moyen-Orient : Le covid-19, facteur de dysharmonie interne et externe

L’expansion de la contamination par le covid-19 en Inde est attribuée par certains milieux à l’organisation musulmane Tablighi Jamaat. Cette accusation alimente des tensions internes en Inde et internationales, notamment avec le Pakistan et les Émirats arabes unis.

Lire la suite

Vietnam : Son efficacité dans sa lutte contre le coronavirus, malgré ses faibles moyens

Le Vietnam a, jusqu’à maintenant réussi dans sa lutte contre le coronavirus. Il s’y est pris à temps et a mobilisé tous ses moyens. Des sanctions ont été infligées aux citoyens qui ne respectaient pas les consignes. Le FMI estime la croissance du pays en 2020 à 2 %. 

Lire la suite

Registre des activités américaines navales de présence opérationnelle et aériennes en mer de Chine du Sud

Activités navales :

    • Depuis le début de l’année 2020, cinq opérations successives pour la liberté de la navigation (freedom of navigation operation / FONOP) :

      Lire la suite

L’accentuation des activités chinoises en mer de Chine du Sud

Encadré Elles sont à caractère civil et militaire. Mise en service de deux stations de recherche scientifique marine dans les Spratleys. Ces deux stations sont implantées sur les îles artificielles de Fiery Cross et de Subi, ce qui fait réagir Vietnamiens et Philippins comme constituant une atteinte à leurs souverainetés respectives puisque chacune des deux … Lire la suite

Registre des activités chinoises aériennes et navales d’intimidation de Taïwan

Encadré

Autour de Taïwan, les imposants déploiements aériens et navals de circumnavigation de l’île se situent dans le cadre de l’opération communiste baptisée « encerclement de l’île », initialisée en 2016 après l’élection de Madame Tsai Ing-Wen à la présidence de Taïwan. Elle a pour objectif d’inquiéter les Taïwanais en leur rappelant que la Chine populaire maintient toujours l’option de la reconquête de l’île par la force, entité chinoise considérée comme rebelle.

Lire la suite

Corée du Sud : Renforcement des capacités de l’industrie locale de défense

Malgré l’annonce d’une coupe budgétaire de 738 millions de dollars pour le ministère sud-coréen de la Défense en 2020 (2% de son budget) suite à la crise provoquée par l’épidémie de covid-19 dans le pays, la Corée du Sud reste bien décidée à renforcer les capacités de son industrie de défense.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 139/2020-05 – sommaire

1 – ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN ASIE MÉDIANE Kazakhstan – Chine  Tensions. Les territoires « perdus » de la Chine, Jean Perrin, Asie21 EXTRÊME-ORIENT Chine   Huawei n’est pas encore mort…, Patrick Hébert, Asie21 Chine – Brésil  Aéronautique : une seconde pépite, Edouard Valensi, auteur invité Asie21 Chine – Extrême-Orient maritime  La Chine … Lire la suite

Chine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Saisissant la fenêtre d’opportunité qu’offre la sidération provoquée par la crise du coronavirus dans le monde, la Chine profite de cet avantage pour accentuer ses activités destinées à renforcer sa domination en mers de Chine de l’Est, du Sud et dans toute la périphérie maritime de Taïwan. Mais c’est sans compter la capacité de résilience américaine.

Taking advantage of the opportunity of the amazement caused by the coronavirus crisis in the World, China increases its activities in order to reinforce its domination in the East and South China seas and all around Taïwan. But that was without taking into account the US capacity of resilience.

Lire la suite

Coronavirus en Indonésie : une bombe sanitaire et économique à retardement ?

Une femme porte une masque pour se protéger contre le coronavirus en Indonésie.
(Source : CGTN) Une femme porte un masque pour se protéger contre le coronavirus en Indonésie.
Sans véritable politique pour limiter la propagation du coronavirus, et avec une pratique des tests parmi les moins développées du monde, les conséquences du Covid-19 pourraient être dramatiques en Indonésie. Le gouvernement ne semble n’avoir qu’une idée en tête : préserver à tout prix son économie. Pourtant les conséquences de la pandémie sont déjà visibles et des millions d’habitants pourraient retomber dans la pauvreté.

Lire la suite

Taïwan – Chine : Laisser l’ennemi comprendre ses fatales faiblesses

台湾研製致命攻击型飛弹

Taïwan se surnomme le porc-épic, et pour le prouver, le fait savoir à travers ses médias. L’île possède des missiles, des missiles anti-missiles,  ainsi que des radars modernes que Taïwan est seul à avoir derrière les États-Unis. Concernant ses missiles de croisière de moyenne et longue portée, Taïwan a dévoilé récemment son nouveau missile Yunfeng (雲峰飛彈) dont la R&D est restée secrète pendant 24 ans.

Lire la suite

Indonésie : Conséquences de la crise en cours

En gérant maladroitement la crise sanitaire en cours, le Président Joko Widodo met non seulement la vie de ses concitoyens en danger mais il hypothèque aussi la suite de la transition amorcée par son pays depuis la fin des années 1990, après la crise financière. On assiste à une multiplication des crises qui déclenchent des signaux d’alarme inquiétants. Combien de temps va mettre le pays à se relever et à inspirer à nouveau confiance ? Ce flottement pourrait bien être mis à profit par la Chine et activer des rapprochements qui se sont accélérés avec la mise en place de la BRI (Belt and Road Initiative). De quoi inquiéter ses partenaires traditionnels (Australie, États-Unis, Japon, Union européenne) alors que « l’archipel interface » est crucial au déploiement de la vision Indo-Pacifique.

Lire la suite

Asie du Sud-Est  : Chine – Mékong, mais pas en tête à tête

La Commission du Mékong a 25 ans. Elle est la lointaine héritière du Comité international pour l’aménagement du bassin inférieur du Mékong, conçu en 1957 comme un élément de la stratégie américaine dans la péninsule indochinoise. Se consacrant à la surveillance environnementale du bassin, elle coexiste aujourd’hui avec un second mécanisme, à visée économique, ainsi que trois programmes de coopération menés respectivement par la Chine, le Japon et les États-Unis.

Lire la suite

Coronavirus aux Philippines : ce qui paralyse la lutte contre la pandémie

Le président philippin Rodrigo Duterte. (Source : La Voix du Nord)
Le président philippin Rodrigo Duterte. (Source : La Voix du Nord)
Tests en petit nombre, hôpitaux sous-équipés, pénurie de médecins… les conditions d’une lutte efficace contre la pandémie de coronavirus n’étaient pas réunies aux Philippines. D’autant que l’archipel a souffert parmi les premiers de la contamination par le biais de touristes chinois en provenance de Wuhan. La stratégie autoritaire et menaçante de Rodrigo Duterte est un obstacle de plus pour connaître précisément l’état des infections dans le pays. Résultat, l’économie se contracte dangereusement et les travailleurs du secteur informel sont les principales victimes sociales du confinement.

Lire la suite

Kazakhstan – Chine : Tensions. Les territoires « perdus » de la Chine 

L’épidémie de coronavirus paraît s’accompagner en Chine d’un regain de l’esprit nationaliste. C’est tout au moins ce que ressentent les autorités et les analystes kazakhs à la lecture de certaines publications chinoises qui ont suscité leur émoi et leur indignation, entraînant une protestation officielle du gouvernement du Kazakhstan.

Lire la suite

Chine : Huawei n’est pas encore mort…

Huawei a affiché un résultat en hausse lors du 1er trimestre 2020. Course contre la montre des équipes de R&D et marketing de Huawei pour s’affranchir de la dépendance technologique vis-à-vis d’autres fournisseurs. 

Huawei posted higher results in the first quarter of 2020. Race against time by Huawei’s R&D and marketing teams to overcome technological dependence on other suppliers.

Lire la suite

Chine – Brésil : Aéronautique : une seconde pépite

Quatrième constructeur aéronautique au monde, le brésilien Embraer se trouve actuellement dans une situation désespérée à la suite de la crise du coronavirus. Pour sauver sa division de construction d’avions de milieu de gamme, le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, lui a suggéré une association avec la Chine. Une opportunité que la Chine guettait depuis des années. Cet accord à venir apportera à la Chine le savoir-faire nécessaire pour disposer, en 2035, d’une industrie aéronautique mondiale de premier rang.

Fourth aircraft manufacturer in the world, the Brazilian Embraer is presently in desperate straits due to the corona virus crisis. In order to save its mid-range aircrafts Department, vice-president of Brazil Hamilton Mourao suggested a partnership with China. This country had been looking for such an opportunity for years. An agreement would put China on the way to obtain a first rate worldwide aeronautics  industry in 2035.

絶處逢生:中巴合作造飛機

由於肺炎疫情加劇,作為全球第四大飛機製造商的巴西安博威公司,刻正面臨危險絕境。也因此,為了拯救該公司中檔飛機的製造,巴西副縂統莫朗已建議該公司與中國攜手合作。多年來,中國一直企盼此項機會的降臨。此項合作將為中國提供重要技術,並使該國能於2035年一躍成為全球第一流的航空工業大國!

Lire la suite

« Candide » aux pays des Covid : pourquoi le coronavirus est-il plus meurtrier en Occident qu’en Asie ?

Candide spécule : "Supposons que les autorités chinoises aient caché 90 % des décès. Dans cette hypothèse improbable, le nombre de morts serait de 43 000, soit dix fois moins qu'en France, rapporté au million d'habitants. (Source : Lowy Institute)
Candide spécule : « Supposons que les autorités chinoises aient caché 90 % des décès. Dans cette hypothèse improbable, le nombre de morts serait de 43 000, soit dix fois moins qu’en France, rapporté au million d’habitants. (Source : Lowy Institute)
Politique sanitaire, climat, âge ou virulence du virus ? Pourquoi l’épidemie de Covid-19 est-elle plus meurtrière dans les pays occidentaux qu’en Asie ? La gestion de la lutte contre le coronavirus dans chaque pays peut-elle tout expliquer ? Imaginez le Candide de Voltaire revenu au XXIème siècle pour mener une enquête impartiale. Les réponses ne sont pas légions.

Lire la suite

Coronavirus : la Malaisie à la relance

Des milliers de Malaisiens de retour au travail alors que la plupart des magasins ont rouvert le 4 mai 2020. (Source : Camdencourrier)
Des milliers de Malaisiens de retour au travail alors que la plupart des magasins ont rouvert le 4 mai 2020. (Source : Camdencourrier)
La Malaisie est l’une des économies les plus ouvertes aux échanges. De fait, elle est moins affectée par les effets directs de la crise du coronavirus que par les conséquences de la pandémie sur l’économie mondiale.

Lire la suite