L’accentuation des activités chinoises en mer de Chine du Sud

Elles sont à caractère civil et militaire.

  • Mise en service de deux stations de recherche scientifique marine dans les Spratleys.

Ces deux stations sont implantées sur les îles artificielles de Fiery Cross et de Subi, ce qui fait réagir Vietnamiens et Philippins comme constituant une atteinte à leurs souverainetés respectives puisque chacune des deux parties revendique également ces rochers. L’acte, derrière son aspect scientifique et altruiste puisqu’il est présenté comme devant bénéficier à tout le monde, s’inscrit dans la volonté de Pékin de pérenniser son action dans le secteur pour ensuite apporter à postériori la preuve qu’il y entretient une administration continue. Ce qui est l’une des conditions, mais pas la seule, en termes de droit international, pour qu’une souveraineté soit reconnue.

  • Ouverture des districts des Paracels et des Spratleys, échelons administratifs subordonnés à la quasi-préfecture des Sansha.

Après l’élévation du district de Sansha, créé le 19 novembre 2007, au rang de quasi-préfecture le 21 juin 2012 1, la Chine décide de démultiplier les prérogatives de Sansha en ouvrant […]

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°139/2020-05 

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail