La Chine, Trump et le piège de Thucydide

Hormis l’ordre alphabétique, peu de choses rapprochent Donald Trump de Thucydide. Historien grec du IVe siècle avant J.-C., il n’aurait sans doute pas été intéressé par l’Art of the Deal de l’actuel président américain. En revanche, ce dernier, qui a lancé une guerre commerciale des plus radicales contre la Chine, gagnerait à méditer l’Histoire du Péloponnèse de Thucydide. Une guerre qu’il jugeait inéluctable : « La montée d’Athènes et la peur qu’elle a inspiré à Sparte rendait inévitable la guerre du Péloponnèse. » (Asialyst)

 

Le président américain Donald Trump marche aux cotés de son homologue chinois Xi Jinping à Pékin le 10 novembre 2017. (Source : New York Times)
Le président américain Donald Trump marche aux cotés de son homologue chinois Xi Jinping à Pékin le 10 novembre 2017.
(Source : New York Times)

Lire la suite

Afghanistan : L’été de tous les dangers ? 

Les médias occidentaux se sont beaucoup préoccupés, durant l’été qui s’achève, de la brusque explosion de l’instabilité afghane. Pourtant, plusieurs signes montrent que derrière l’apparente reprise du conflit sur place, des tendances diverses se développent, dont certaines tendent vers la paix, tandis que certaines sont plus belligènes. L’été 2018 aurait-il été un tournant dans la conflictualité afghane ?

Lire la suite

Mer Caspienne : Adoption d’une convention sur le statut juridique de la Caspienne

Après plus de vingt années de discussions, les cinq États riverains de la mer Caspienne ont finalement signé le 12 août 2018 la convention précisant son statut juridique1. Afin de donner plus de souplesse à l’accord, cette étendue d’eau de 371 000 km² n’y est définie ni comme une mer ni comme un lac. Elle jouit donc d’un statut spécial, qui lui est propre. La conclusion de cet accord devrait donner un essor aux échanges économiques dans toute la région.

Lire la suite

Chine : Une très discrète politique arctique 极低调的中国北极政策

Active dans les régions polaires depuis le début du 21e siècle, la Chine a publié un peu tardivement les lignes de sa politique arctique. Ce livre blanc est un texte sans relief dont l’introduction discrète dans le débat géopolitique traduit un embarras. Embarras entre la nécessité d’informer et celle de ne pas soulever une attention excessive. La Chine convoite les potentialités de cette région extrême sans que la géographie puisse lui donner les pleins droits auxquels elle aspire mais dont elle craint d’être écartée. Elle veut résolument se donner les moyens de participer au cœur de la communauté arctique, celle des pays riverains du pôle sans éveiller la méfiance que lui vaut son comportement politique et sa puissance économique.

Active in the polar regions since the beginning of the 21st century, China has published a little late the lines of it Arctic policy. This white paper, a flat text, discreetly introduced into the geopolitical debate, reflects an embarrassment. Embarrassment between the necessity to inform and that of not raising excessive attention. China covets the potential of extreme region the geography of which does not give it full rights.  It is however vigilant in maintaining its position for fear that its purported rights be neglected and cancelled. It resolutely wants to secure the means to become a full member in the core of the Arctic Community, i.e. the waterside countries around the pole, without arousing the mistrust it suffers for its political behaviour and economic might. 

极低调的中国北极政策

在韩国于2013年,日本于2015年,分别公布其北极政策白皮书之后,中国也跟着这两个非北极沿岸国,于2018年一月份,发布"中国的北极政策白皮书"。事实上,二十一世纪甫一开始,中国就已经参与北极的活动,而今年才发布的白皮书,在时间上似乎稍微晩了一点。这份政策白皮书,用词谨慎,不想太引人注目,极力避开地缘政治的争议。中国旣然要向世人宣告其北极政策,又不愿意引起他国过多的关切,难免令人困惑。

中国看好这片极地的潜力,但又因非北极沿岸国,而不能拥有完整的权利。也因此,…/…

Lire la suite

Chine : Des conséquences géopolitiques à la répression chinoise envers les Ouïghours ?

Après le rapport du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies, la nouvelle de l’existence de camps d’internements d’Ouïghours abritant un million d’individus a été commentée par l’ensemble de la presse mondiale. Mais l’aspect géopolitique du problème reste peu évoqué. Étant donné les relations étroites entre la Chine et le Pakistan mais aussi d’autres pays musulmans comme l’Iran, la Turquie ou l’Indonésie, la politique anti-ouïghoure chinoise pourrait pourtant compliquer les relations  diplomatiques de Pékin avec ces pays – surtout en cas de crise au Xinjiang.

Following the report of the United Nations Committee on the Elimination of Racial Discrimination (CERD), the news of Uighur internment camps housing a million people was commented by the world’s press. Given the close relations between China and Pakistan but also other Muslim countries such as Iran, Turkey or Indonesia, China’s “anti-Uyghur” policy could nevertheless complicate its diplomatic relations with its countries – especially in the case of crisis in Xinjiang.

Lire la suite

Chine – Afrique : Fatigue chinoise

En dépit des promesses réitérées lors du sommet Chine-Afrique, les relations économiques entre la Chine et l’Afrique se sont stabilisées.

中國與非洲的經濟関係趨緩

2018年9月在北京舉行的中非合作論壇高峰會,中國領導人習近平宣稱,將為非洲國家提供六百億美元的貸款及贈與,以用於培訓、基礎設施、及工業化。這筆金額,與三年前在南非約翰尼斯堡舉行峯會時,提供的數目相等。是2012年,當時的中國領導人胡錦濤,提供金額的三倍。目前沒有統計數字,可以核算這些承諾的金援,究竟有多少已經落實。但根據國際有関方面的評估,除了貸款增加外,中國與非洲之間的經濟關係,並沒有強烈增長,相反的,反而趨向走緩!

Lire la suite

Chine – États-Unis  Agriculture et guerre : blitzkrieg et poker versus guerre de tranchées et jeu de go

Dans la guerre commerciale déclarée par D. Trump à la Chine, l’agriculture avec son navire amiral, le soja, constitue un sujet bien singulier. Alors que la balance commerciale américaine est structurellement déficitaire dans tous les secteurs hormis l’agriculture, alors que celle de la Chine est bénéficiaire dans tous les secteurs hormis celui de l’agriculture, le Président Xi utilise son secteur faible – l’absence d’autosuffisance alimentaire – pour créer des problèmes au secteur fort – la puissance agricole – de son adversaire.

In the trade war proclaimed by D. Trump against China, agriculture with soybean, the flagship of the trade between the two countries, seems to play quite an unusual part. While the US trade balance is structurally negative in all sectors except agriculture, while that of China is positive in all sectors except agriculture, President Xi plays his weak sector – the lack of food self-sufficiency – to create problems for the strong one of his adversary – his tremendous agricultural power. 

Lire la suite

Chine – Royaume-Uni – mer de Chine du Sud : Polémique sur le transit de l’HMS Albion à proximité des Paracels

Pékin considère que le navire britannique de transport de chalands de débarquement (TCD) HMS Albion, en provenance du Japon et en route vers Ho Chi Minh Ville, au Vietnam, a violé la mer territoriale chinoise en transitant à proximité des îles Paracels le 31 août 2018. En lançant la polémique sur une réalité non avérée, les Chinois procèdent à un chantage qui vise à inciter les Britanniques à abandonner leur soutien aux opérations internationales de défense de la liberté de la navigation en mer de Chine du Sud.

Peking considers that the British amphibious transport dock HMS Albion, coming from Japan and on her way to Ho Chi Minh City, in Vietnam, violated the Chinese territorial sea when transiting in the vicinity of the Paracels islands on the 31rst of August 2018. By launching a controversy about an unproved reality the Chinese are resorting to a kind of blackmail the purpose of which being to entice the British to give up their support to the international operations of defense of freedom of navigation in the South China Sea.

Lire la suite

Malaisie – Chine : Tensions profondes ou postures politiques ?

Depuis son élection en mai 2018, Mahathir, le nouveau premier ministre malaisien, a multiplié les attaques contre les projets chinois. Alors qu’il avait déjà remis en cause et gelé un certain nombre de grands projets chinois en Malaisie, notamment ferroviaires, signés par son prédécesseur, et s’était rendu au Japon pour sa première visite officielle, ses dernières déclarations sur le projet Forest City viennent enfoncer le clou.

Since his election in May 2018, Mahathir, the new Malaysian prime minister, has regularly criticized and targeted Chinese projects. While he had already questioned and frozen a number of major Chinese projects in Malaysia, including railways, signed by his predecessor, and had traveled to Japan for his first official visit, his latest statements on the Forest City project increase even more the pressure on Chinese projects.

Lire la suite