Malaisie – Chine : Tensions profondes ou postures politiques ?

Depuis son élection en mai 2018, Mahathir, le nouveau premier ministre malaisien, a multiplié les attaques contre les projets chinois. Alors qu’il avait déjà remis en cause et gelé un certain nombre de grands projets chinois en Malaisie, notamment ferroviaires, signés par son prédécesseur, et s’était rendu au Japon pour sa première visite officielle, ses dernières déclarations sur le projet Forest City viennent enfoncer le clou.

Since his election in May 2018, Mahathir, the new Malaysian prime minister, has regularly criticized and targeted Chinese projects. While he had already questioned and frozen a number of major Chinese projects in Malaysia, including railways, signed by his predecessor, and had traveled to Japan for his first official visit, his latest statements on the Forest City project increase even more the pressure on Chinese projects.

FAITS

Depuis son élection, Mahathir a donné un coup de frein brutal aux projets chinois en Malaisie :

  • liaison ferroviaire est-ouest,
  • pipeline de gaz naturel au Sabah,
  • ligne ferroviaire grande vitesse entre Kuala Lumpur et Singapour,
  • de nombreux projets d’infrastructures de taille plus limitée.

Plus récemment il s’en est pris au méga projet, privé, de ville nouvelle appelée Forest City (région de Johor), mené par des entrepreneurs essentiellement Chinois. Mahathir déclarait le 27 août 2018 qu’aucun visa de résident ne serait donné aux individus achetant un logement à Forest city (ciblant ainsi les 2/3 des acheteurs du projet qui sont Chinois) avant d’ajouter, le 1er  septembre, que si la Malaisie n’était pas vigilante face à l’afflux de population et de capitaux chinois « ils (les Chinois) achèterons nos terres et nous devrons quitter les villes pour vivre en lisière des forêts, si ce n’est dans les forêts ».

Inquiet de l’impact potentiel de ces actes et déclarations successifs sur les relations sino-malaisienne, le Parti communiste chinois a […]

Vivien Fortat, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°120 septembre 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne