Chine : Une très discrète politique arctique 极低调的中国北极政策

Active dans les régions polaires depuis le début du 21e siècle, la Chine a publié un peu tardivement les lignes de sa politique arctique. Ce livre blanc est un texte sans relief dont l’introduction discrète dans le débat géopolitique traduit un embarras. Embarras entre la nécessité d’informer et celle de ne pas soulever une attention excessive. La Chine convoite les potentialités de cette région extrême sans que la géographie puisse lui donner les pleins droits auxquels elle aspire mais dont elle craint d’être écartée. Elle veut résolument se donner les moyens de participer au cœur de la communauté arctique, celle des pays riverains du pôle sans éveiller la méfiance que lui vaut son comportement politique et sa puissance économique.

Active in the polar regions since the beginning of the 21st century, China has published a little late the lines of it Arctic policy. This white paper, a flat text, discreetly introduced into the geopolitical debate, reflects an embarrassment. Embarrassment between the necessity to inform and that of not raising excessive attention. China covets the potential of extreme region the geography of which does not give it full rights.  It is however vigilant in maintaining its position for fear that its purported rights be neglected and cancelled. It resolutely wants to secure the means to become a full member in the core of the Arctic Community, i.e. the waterside countries around the pole, without arousing the mistrust it suffers for its political behaviour and economic might. 

极低调的中国北极政策

在韩国于2013年,日本于2015年,分别公布其北极政策白皮书之后,中国也跟着这两个非北极沿岸国,于2018年一月份,发布"中国的北极政策白皮书"。事实上,二十一世纪甫一开始,中国就已经参与北极的活动,而今年才发布的白皮书,在时间上似乎稍微晩了一点。这份政策白皮书,用词谨慎,不想太引人注目,极力避开地缘政治的争议。中国旣然要向世人宣告其北极政策,又不愿意引起他国过多的关切,难免令人困惑。

中国看好这片极地的潜力,但又因非北极沿岸国,而不能拥有完整的权利。也因此,…/…

…/…

中国虽对此地区充满期待,但又害怕被排斥在外。中国果断的用尽一切办法,想加入北极圈核心国家的活动,但又唯恐挑起这些国家的戒心,因为他们都提防着中国的政治动作,以及强大的经济实力!

在检视气候变迁对全球带来的影响之际,对于这个问题,中国宣告了其对北极地区的立场。由于中国自我认定是"靠近北极的国家",因此应有权力,积极参与北极的治理。中国强调,其将对北极的经济与社会发展,有所贡献。并希望与其他国家一起,在北极地区推动"人类命运共同体"。在"尊重丶合作丶共赢丶可持续"的原则下,利用中国最近获得的科学成果,"公正丶合理"的利用北极资源,其中包括新的海运缐,天然气与石油的开采,乃至于捕鱼及观光。

总之,中国的目的在"增进北极的和平与稳定",尽管白皮书的英文版强调"不冲突",但是这份白皮书,态度如此谦恭,身段如此低调,似乎又反射了中国害怕其在北极地区被边缘化!

FAITS

En janvier 2018, Pékin a publié sans battage médiatique un Livre blanc sobrement intitulé La politique arctique de la Chine, (texte intégral sur asie21.com). Venant après ceux de deux acteurs voisins non arctiques (Corée du Sud : Plan directeur de la stratégie arctique – 2013 / Japon : Politique arctique – 2015), il établit en langage exoprop* (pour « propagande vers l’extérieur ») la façon dont Pékin pense que la région doive être gouvernée et utilisée.

Après un bref examen des changements récents (le réchauffement atmosphérique), ce document établit la position de la Chine à l’égard de cette région. Auto-identifiée comme « État proche de l’Arctique », la Chine se donne des droits : participer activement à la gouvernance de l’Arctique – pour qu’elle soit « juste, raisonnable et bien organisée » – et contribuer à son développement économique et social. Elle construira avec les autres pays « une communauté avec un avenir commun pour l’humanité dans la région arctique », sous le signe du respect, de la coopération, de la durabilité et de l’habituel adage du gagnant-gagnant. Son acquis scientifique récent lui permet de prétendre à l’utilisation des ressources de l’Arctique « d’une manière légale et rationnelle » (routes maritimes nouvelles, gisement de gaz et de pétrole, ressources halieutiques, tourisme) et de « promouvoir la paix et la stabilité dans l’Arctique ». En bref, bien qu’exprimé en langage « non conflictuel » dans sa version anglaise, le Livre blanc, qui manifeste « en creux » la crainte de la Chine d’être […]

Rémi Perelman, Asie21

Encadré

Nuuk, capitale du Groenland – L’étonnante présentation de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale, RP

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°120 septembre 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

 

 

Voir également 

Asie21 n° 49, avril 2012, Daniel Schaeffer : Le Danemark, tremplin de la Chine vers les terres rares de l’Arctique,

Asie21 n° 51, mai 2012, Rémi Perelman : Chine, ne pas perdre le Nord,

Asie21 n° 63, juin 2013, Jean Perrin : Chine-Russie-Islande, Conseil de l’Arctique,

Asie21 n° 109, septembre 2017, Rémi Perelman : Le développement malaisé de l’Arctique russe,

Asie21 n° 115, mars 2018, Jean Perrin : Routes nordiques de la soie : les Chinois à la conquête de l’Arctique