Chine : Espace, Antarctique, même combat

L’alunissage récent de Chang’é 4 sur la face cachée de la Lune est le prélude à l’installation d’une station chinoise habitée de recherches lunaires et, dans un avenir indéfini, à l’exploitation du sous-sol terrestre et marin. La progression chinoise sur d’autres « territoires litigieux » en milieu hostile que la Lune permet d’imaginer la suite. En mer de Chine du Sud, des ilots inhabités ont été transformés en véritables garnisons, tandis que dans l’Antarctique, le nombre des stations chinoises de recherche est en train de passer à cinq en 2019. Après l’exploration et la recherche se profile l’exploitation (énergie et minéraux) et sans doute, la militarisation…

The recent lunar landing of Chang’e 4 on the far side of the Moon is the prelude to the installation of a Chinese station inhabited by lunar research and, in the indefinite future, the exploitation of the terrestrial and marine subsoil. Chinese progress on other « contentious territories » in a hostile environment than the Moon, suggests the follow-up. In the South China Sea, uninhabited islands have been transformed into garrisons, while in Antarctica, the number of Chinese research stations is increasing to five in 2019. After exploration and research looms exploitation (energy and minerals) and maybe militarization…

Lire la suiteChine : Espace, Antarctique, même combat

Chine : Une très discrète politique arctique 极低调的中国北极政策

Active dans les régions polaires depuis le début du 21e siècle, la Chine a publié un peu tardivement les lignes de sa politique arctique. Ce livre blanc est un texte sans relief dont l’introduction discrète dans le débat géopolitique traduit un embarras. Embarras entre la nécessité d’informer et celle de ne pas soulever une attention excessive. La Chine convoite les potentialités de cette région extrême sans que la géographie puisse lui donner les pleins droits auxquels elle aspire mais dont elle craint d’être écartée. Elle veut résolument se donner les moyens de participer au cœur de la communauté arctique, celle des pays riverains du pôle sans éveiller la méfiance que lui vaut son comportement politique et sa puissance économique.

Active in the polar regions since the beginning of the 21st century, China has published a little late the lines of it Arctic policy. This white paper, a flat text, discreetly introduced into the geopolitical debate, reflects an embarrassment. Embarrassment between the necessity to inform and that of not raising excessive attention. China covets the potential of extreme region the geography of which does not give it full rights.  It is however vigilant in maintaining its position for fear that its purported rights be neglected and cancelled. It resolutely wants to secure the means to become a full member in the core of the Arctic Community, i.e. the waterside countries around the pole, without arousing the mistrust it suffers for its political behaviour and economic might. 

极低调的中国北极政策

在韩国于2013年,日本于2015年,分别公布其北极政策白皮书之后,中国也跟着这两个非北极沿岸国,于2018年一月份,发布"中国的北极政策白皮书"。事实上,二十一世纪甫一开始,中国就已经参与北极的活动,而今年才发布的白皮书,在时间上似乎稍微晩了一点。这份政策白皮书,用词谨慎,不想太引人注目,极力避开地缘政治的争议。中国旣然要向世人宣告其北极政策,又不愿意引起他国过多的关切,难免令人困惑。

中国看好这片极地的潜力,但又因非北极沿岸国,而不能拥有完整的权利。也因此,…/…

Lire la suiteChine : Une très discrète politique arctique 极低调的中国北极政策

L’étonnante présentation au Groenland de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale

L’étonnante présentation au Groenland de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale Pékin a mis en œuvre une communication très maîtrisée (exoprop) à propos de l’installation à Nuuk, la capitale du Groenland, d’une station nécessaire au déploiement mondial de Beidou-3/COMPASS, le GPS chinois. Beijing has implemented a very … Lire la suiteL’étonnante présentation au Groenland de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale