Taïwan – Chine – États-Unis : La National Endowment for Democracy à Taïwan

Damon Wilson, président de la NED, annonce lors d’une conférence de presse à Taïwan, qu’il coopère avec la Taïwan Democracy Foundation pour accueillir la 11e Assemblée globale du Mouvement mondial pour la démocratie du 24 au 27 octobre 2022 à Taipei. 

Lire la suite

Entre Est et Ouest, les oscillations du Kazakhstan

Kazakhstan Between East and West, the oscillations of Kazakhstan

Après les troubles de janvier 2022 et les tentatives de déstabilisation du pouvoir en place par des éléments liés à la famille Nazarbaïev, le président Tokaïev s’emploie à consolider son pouvoir, mais il se heurte à des clans qui bénéficiaient des prébendes du régime précédent. Il s’apprête à soumettre à referendum un projet d’amendement à la Constitution. Sa politique étrangère suscite l’inquiétude à Moscou et à Pékin car, désireux d’échapper à l’impact des sanctions qui affectent la Russie, il essaie de complaire aux États-Unis et à leurs alliés. Ceci lui vaut des accusations d’ingratitude voire de trahison car c’est grâce à la Russie et à l’intervention des forces de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) qu’il a sauvé son trône.

After the unrest of January 2022 and attempts to destabilize the government by elements linked to the Nazarbayev family, President Tokayev is working to consolidate his power, but he is coming up against clans that benefited from the privileges of the previous regime. He is preparing to submit a draft amendment to the constitution to a referendum. His foreign policy is causing concern in Moscow and Beijing because, in an effort to avoid the impact of sanctions on Russia, he is trying to please the United States and its allies. This has led to accusations of ingratitude and even treason, since it was thanks to Russia and the intervention of the Collective Security Treaty Organization (CSTO) forces that he saved his throne.

Lire la suite

Vers un retour de Taïwan à l’OMS ?

Le Conseil exécutif de l’OMS réfléchit à inscrire à l’ordre du jour de la prochaine session de son assemblée générale une mention visant à rétablir le statut d’observateur à Taïwan. Taïwan n’est plus invité à participer aux travaux de l’OMS depuis 2009, année de l’élection de Tsai Ing-wen à la présidence de la Chine nationaliste, … Lire la suite

 L’Inde sans chef d’état-major de la Défense depuis le 8 décembre 2021, un exemple d’irrationalité

India without a Chief of Defense Staff  since December 8, 2021, an example of irrationality

Depuis la mort dans un accident d’hélicoptère le 8 décembre 2021, du chef d’état-major de la Défense, le général Bipin Rawat, l’Inde n’a pas nommé de successeur à ce poste clef créé le 1er janvier 20201. On aurait pu penser que le général Manoj Mukund Naravane, chef d’état-major de l’armée de terre, parti à la retraite le 30 avril 2022, lui succèderait. Il n’en est rien. Peut-être parce que le gouvernement lui fait porter la responsabilité des déboires subis face aux Chinois dans l’Himalaya, plus particulièrement dans la partie orientale du Ladakh en Aksai Chin où les Indiens ont concédé du terrain lors des affrontements de mai 2020.

Since the death of Chief of the Defence Staff General erBipin Rawat in a helicopter accident on December 8, 2021, India has not appointed a successor to this key post, created on January 1, 20201 . One would have thought that General Manoj Mukund Naravane, Chief of the Army Staff, who retired on April 30, 2022, would succeed him. This is not the case. Perhaps because the government blames him for the setbacks suffered against the Chinese in the Himalayas, particularly in the eastern part of Ladakh in Aksai Chin, where the Indians conceded ground during the clashes in May 2020.

Lire la suite

Chine – États-Unis : Hikvision, prochaine cible des sanctions américaines

Les autorités américaines envisagent de placer la société chinoise Hikvision sur l’US Specially Designated Nationals and Blocked Persons List, après l’avoir inscrite en 2019 sur l’Entity List.

Lire la suite

ASEAN : Cambodge, Indonésie et Thaïlande, hôtes de divers dirigeants du monde en novembre 2022 

Le Cambodge accueillera le sommet de l’ASEAN du 11 au 13 novembre 2022, l’Indonésie celui du G20 les 15 et 16 novembre, et la Thaïlande, les leaders économiques des 21 pays membres du Comité économique de l’Asie-Pacifique, lors du sommet de l’APEC, les 18 et 19 novembre. 

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 161/2022-05

Australie – CPLP. Candidature L’Australie vient de déposer sa candidature pour intégrer la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) en tant qu’observateur.[…] Chine – Mozambique – Chine Pékin bienvenu Le Mozambique, qui compte des réserves de pétrole et de gaz si élevées qu’il  est désigné comme le « Qatar africain », a néanmoins des difficultés à … Lire la suite