Kazakhstan : Entre Est et Ouest, les oscillations du Kazakhstan

Après les troubles de janvier 2022 et les tentatives de déstabilisation du pouvoir en place par des éléments liés à la famille Nazarbaïev, le président Tokaïev s’emploie à consolider son pouvoir, mais il se heurte à des clans qui bénéficiaient des prébendes du régime précédent. Il s’apprête à soumettre à referendum un projet d’amendement à la Constitution. Sa politique étrangère suscite l’inquiétude à Moscou et à Pékin car, désireux d’échapper à l’impact des sanctions qui affectent la Russie, il essaie de complaire aux États-Unis et à leurs alliés. Ceci lui vaut des accusations d’ingratitude voire de trahison car c’est grâce à la Russie et à l’intervention des forces de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) qu’il a sauvé son trône.

Lire la suite

Chine – Asie centrale – Russie : Jeu de go à Xi’an

Le 20 mai 2021, à la conférence de l’Arctique à Reykjavik, la Russie affirmait sa présence sur son long flanc nord sibérien. Huit jours plus tôt, la Chine avait réuni les 5 pays d’Asie centrale (C5) à Xi’an pour parler de sécurité et de développement sur le flanc sud de la Russie, absente car non invitée. Cette première réunion fut discrète avec une date annoncée 2 jours auparavant. La concomitance des dates en mai 2021 et le choix de l’ancienne capitale chinoise Xi’an conduisent à s’interroger. Assiste-t-on à une revanche du lettré chinois sur le cosaque conquérant du traité de Nertchinsk de 1689, ou au dernier épisode du Great Game de Kipling, commencé il y a 200 ans entre Russie et Grande-Bretagne ? Et si ce n’était qu’un pas vers le changement de parrain de la région, le pragmatisme chinois incorporant son nouveau rapport de puissance économique avec l’ami russe. La structuration géopolitique actuelle de l’Asie centrale est inefficace pour traiter des 2 priorités régionales, le départ des troupes américaines de l’Afghanistan et la situation au Xinjiang. Un nouvel instrument régional plus adapté et sous direction chinoise, le C5 +1, s’imposait il  ?

Lire la suite

Afghanistan : Inquiétude à propos du retrait des troupes américaines d’Afghanistan

L’annonce faite le 8 mai 2021 par le secrétaire à la Défense Lloyd Austin que le retrait complet des troupes américaines d’Afghanistan sera effectif le 1er septembre 2021 suscite l’inquiétude chez les voisins de ce pays et tout particulièrement au Tadjikistan et en Ouzbékistan. 

Lire la suite

Asie centrale : Recul des États-Unis

La Commission des services armés du Sénat a récemment auditionné le commandant du US Central Command, CENTCOM. On peut en retenir l’alarme sonnée par le recul de l’influence américaine en Asie centrale et la désignation des adversaires des États-Unis dans la région. La Russie y est décrite comme plus dangereuse que la Chine. L’Iran est un facteur préoccupant de déstabilisation régionale. Le tout est un développement policé des tweets du président Trump.

Lire la suite