Japon : Une rébellion aéronautique

Lorsqu’en 2007 le Congrès américain a refusé qu’il puisse doter ses forces aériennes du Lockheed Martin F-22 Raptor, le Japon, humilié, s’est rebellé. Faute de pouvoir disposer de cet avion de dernière génération, il était condamné à se contenter d’un avion d’attaque de second rang, dérivé du F 16. Il a réagi en lançant le développement d’un démonstrateur bi-sonique de cinquième génération, dont les tests ont démontré la réussite. Mais lorsqu’en octobre 2020, il s’est agi de passer du démonstrateur à l’appareil qui devait donner la supériorité aérienne au Japon, le Ministre de la défense japonais est rentré dans le rang : Mitsubishi, qui a obtenu le marché, doit garantir l’interopérabilité américano-japonaise et il pourra intégrer des sous-systèmes d’origine étrangère. À la première occasion la rébellion a été étouffée. Le Japon n’est pas prêt à se retrouver indépendant et de recouvrer son rang de puissance tutélaire en Asie.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Les États-Unis tissent leur toile pour un découplage total 在美國天羅地網籠罩下的台灣

Depuis la victoire de Tsai Ing-wen aux élections présidentielles le 11 janvier 2020, une nouvelle page s’écrit dans l’histoire de Taïwan dont le rôle sera crucial dans la prochaine phase de la guerre technologique américano-chinoise : Taïwan s’est spécialisé dans les semi-conducteurs depuis plus de 30 ans, créant ainsi une puissance industrielle dans ce domaine. Aujourd’hui, avec cette guerre de la 5G et de l’intelligence artificielle entre les deux grands, Taïwan va être obligé de choisir son camp.

Lire la suite