La république de Chine – Histoire générale de la Chine (1912-1949) 中華民國

Xavier Paulès, Les Belles Lettres,  novembre 2019

Les 37 ans qui séparent la chute de l’empire des Qing (1912) de la proclamation  de la république populaire de Chine (1949) sont la période dite républicaine (民國時代). Cette période met un terme à la trame de l’histoire chinoise des successions dynastiques sur plus de 2000 ans.  Ce livre s’efforce de montrer que la victoire du Parti communiste chinois (PCC) en 1949 résulte d’une conjonction de facteurs heureux dont le parti a su tirer profit mais qui ne sont pas de son fait. Ainsi, il n’est plus légitime de lire toute la période à la lumière de la victoire finale du PCC. C’est un choix contestable et difficile, explique l’auteur, mais nécessaire pour faire émerger une interprétation de la période plus équilibrée et redonner toute leur importance aux différents acteurs comme les seigneurs de la guerre ou les technocrates du Kuomintang. De plus, en l’absence d’un pouvoir central fort, le pays enregistre quand même des avancées significatives dans la construction de l’État, du développement économique, de l’éducation et de la vie intellectuelle.

Lire la suiteLa république de Chine – Histoire générale de la Chine (1912-1949) 中華民國

Sun Yat-sen, Marie-Claire Bergère, Fayard, 1994 – 孫中山

Même publié en 1994, ce livre d’histoire est intéressant à lire ou relire, au regard de l’actualité.

La conception politicienne de l’histoire en Chine a permis, explique Marie-Claire Bergère, de remplacer le 10 octobre 1979 le portrait de Mao place Tian’anmen par celui de Sun Yat-sen (aux côtés de Marx, Engels et Lénine) annonçant le début des réformes (4 modernisations).

中國歷史中,有些政治家的理念,往往被後代的當權者加以推行,賦予新意,而北京政府就於1979年10月10日,在宣佈推行四個現代化的同時,將天安門廣場的毛澤東像,換成孫中山像,而與馬克斯丶恩格思及列寧並列。如此一來,共産黨和國民黨一樣,都把孫中山視為實現革命運動的化身…

Lire la suiteSun Yat-sen, Marie-Claire Bergère, Fayard, 1994 – 孫中山

Chiang Kaï-shek, le grand rival de Mao, 蔣介石—毛澤東的強大對手, 2016

Alain Roux, éditions Payot, Paris, 2016

Voici un livre sur l’histoire du généralissime Chiang Kaï-Shek, grand rival de Mao et d’une personnalité difficile à saisir. Aventurier, homme de main des bas-fonds de Shanghai, il risque pourtant sa vie en se portant au secours de Sun Yat-sen en 1922. Passant pour un général rouge auprès des puissances étrangères, explique Alain Roux, il massacre sans pitié ses alliés communistes en 1927. Il souhaite rendre à la Chine sa puissance perdue mais n’unifie le pays qu’au prix de concessions paralysantes qui font avorter ses projets novateurs. Il résiste avec courage à l’agression japonaise. Il acquiert une véritable popularité en ces années dramatiques. Il fait de la Chine un des quatre Grands, relève l’auteur, à une époque où la France n’en est pas encore un, mais sort affaibli de la guerre par les revers militaires et le délabrement du pays…

蔣介石—毛澤東的強大對手

這是一本介紹蔣介石元帥歷史的着作,做為毛澤東的強大對手,他的人格特質的確不易掌握。做為一位冒險家,蔣介石雖出身上海下層社會,但在1922年,卻又能冒著生命危險,解救孫中山的危機!根據本書作者的說法,這位曾是依靠外國強權的紅色將軍,後來於1927年屠殺他的共黨盟友時,卻毫不手軟!他希望重振中國的國威,但是在他宣告下的中國統一,卻是以屈從外國租界的停滯不前為代價,並從而使這位革新者的計劃,付諸流水。他曾勇敢的抵抗日本的侵略,並在這悲壯的歲月中,贏得很高的聲望。。。

Lire la suiteChiang Kaï-shek, le grand rival de Mao, 蔣介石—毛澤東的強大對手, 2016

Chine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Au titre de son nécessaire capitalisme, PIB oblige, la Chine doublement paradoxale – « marxiste » et athée – se révèle être sans complexe le bras séculier de la propagation de la foi chrétienne.

Lire la suiteChine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon