Élections en Inde : le maintien de Modi menacé par la crise de l’emploi

Le Premier ministre indien joue sa réélection en mai aussi sur le front de l'emploi. (Source : DD News)
Le Premier ministre indien joue sa réélection en mai aussi sur le front de l’emploi. (Source : DD News).
En Inde, quelque 850 millions d’électeurs iront aux urnes d’avril à mai prochains. Le Premier ministre Narendra Modi joue son maintien au pouvoir. En 2014, un nouvel électeur sur trois avait voté pour lui, soit 100 millions de jeunes votants. Le candidat du parti nationaliste hindou, le BJP, promettait alors la création de dix millions d’emplois par an dans un pays où douze millions de nouveaux actifs entrent chaque année sur le marché du travail. En 2019, ils seront 133 millions à voter pour la première fois. Or ces jeunes sont moins nombreux à souhaiter la réélection du Premier ministre. Les statistiques annoncent certes une forte accélération de la croissance – sans doute dopée par la modification de l’année de base. Mais ils ne constatent aucune amélioration sur le front de l’emploi. Bien au contraire.

Inde : Un fédéralisme à rude épreuve

La constitution indienne accorde aux provinces des pouvoirs importants que le gouvernement central tente de rogner. Les résistances provinciales sont grandes et le resteront même si les intentions de New Delhi sont parfois justifiées.

Lire la suiteInde : Un fédéralisme à rude épreuve