Asie – États-Unis : Donald Trump, un risque pour l’Asie

Si la probabilité d’une guerre commerciale diminue, le risque économique augmente.

FAITS

  • La sortie de crise des États-Unis, la plus lente de l’après-guerre, s’est accélérée en 2017. Tirée par la consommation, la croissance s’accompagne d’une baisse de l’épargne des ménages dont la dette a diminué depuis la crise. Alimentée par l’abondance de liquidités créée par la FED, la hausse du prix des actions, sans rapport avec l’économie réelle, a bondi après l’annonce de la réforme fiscale et atteint un niveau historiquement élevé. Les prix de l’immobilier ont dépassé leur pic de 2007 et de nouvelles bulles apparaissent avec les subprime auto loans et les prêts étudiants. Ces deux catégories de prêts affichent des taux élevés de défaut.

 

  •  La réforme fiscale améliorera la situation des ménages les plus aisés et donnera un coup de pouce à la croissance qui sera aussi dopée par la hausse des dépenses fédérales destinées à porter l’investissement (public et privé) dans les infrastructures à 1500 milliards de dollars au cours des dix ans à venir.

 

  • La reprise a creusé le déficit sino-américain en 2017 et au mois de décembre, la National Security Strategy a classé la Chine comme un « rival stratégique » des États Unis au même titre que la Russie. En janvier 2018, l’exécutif a décidé […]

Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°114 février 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne