Indo-Pacifique : Asia Reassurance Initiative Act

4,50

L’Asia Reassurance Initiative Act (ARIA, où reassurance se traduit ici par « engagement ») est une loi votée par le Congrès américain et mise récemment en application. Avec un souci méritoire de précision, elle manifeste l’adoption par le législateur du concept récent d’Indo-Pacifique. Son application par l’exécutif dépendra des différentes administrations qui se succèderont à la Maison-Blanche. Celle de Donald Trump, pourtant signataire ne donne cependant pas le bon exemple.

Description

Rappel. L’adoption par le Congrès américain, le 21 décembre 2019, du projet de loi sur les crédits d’État et des opérations à l’étranger, offre l’occasion de revenir sur un texte législatif peu commenté, le Gardner-Markey Asia Reassurance Initiative Act (ARIA).

Cette loi, datée du 31 décembre 2018 complète deux textes (Stratégie de sécurité nationale des États-Unis, 2017 ; Stratégie de Défense nationale des États-Unis, 2018) et devance celui de la Stratégie indo-pacifique américaine, 2019. Le législateur y trace le cadre complet de l’action publique des États-Unis dans l’Indo-Pacifique et ce dans trois domaines : sécurité, économie et celui des valeurs.

  • Dans le domaine sécuritaire la loi passe en revue les relations avec les alliés des États-Unis et définit ses adversaires : la Chine, la Corée du Nord et le terrorisme islamiste.
  • La promotion des intérêts économiques doit être négociée dans les cadres bilatéral et multilatéral (notamment celui de l’OMC) ainsi que dans celui des sommets régionaux ; seront privilégiés le domaine de l’énergie et les relations avec les pays de l’ASEAN, avec une attention particulière au bassin inférieur du Mékong.
  • Les valeurs des États-Unis – démocratie, société civile, droits de l’homme, l’état de droit, transparence, responsabilité et coopération pour lutter contre les menaces de cybersécurité – doivent être promues.

Au titre de l’ARIA, le Congrès autorise […]

 

 

Encadré : L’Asia Reassurance Initiative Act fixe des objectifs.

Les États-Unis devraient :

  • élever les relations des États-Unis avec l’ASEAN au niveau d’un partenariat stratégique ;
  • élaborer une stratégie pour approfondir la coopération trilatérale en matière de sécurité entre les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud ;
  • renforcer les partenariats en matière de sécurité avec l’Indonésie, la Malaisie, Singapour et le Vietnam.

En outre, l’ARIA :

  • fait valoir que le « dialogue de sécurité quadrilatéral » entre les États-Unis, l’Australie, l’Inde et le Japon est […]