Routes numériques de la soie, perspectives pour la technologie 5G

Depuis 1994, la Chine communique avec le trafic Internet mondial par le filtre des points d’accès officiels au réseau de Pékin, Shanghai et Guangzhou. Ce confinement a été perçu comme un obstacle à l’intégration des industries technologiques chinoises au reste du monde.

En ajoutant en 2015 le numérique à son Initiative des Routes de la soie, la Chine a ouvert les portes du monde à ses entreprises spécialisées, leur permettant de développer à l’étranger les dernières technologies du domaine de l’Internet et l’exportation de leurs services à des prix très compétitifs – à la limite du dumping. 

Expansion à l’étranger

  • Le câble est-africain pakistanais reliant le Pakistan au Kenya via Djibouti, entrepris par Huawei Marine et financé par Tropic Science en 2017 à Hong Kong, est un important développement de la Route de la soie numérique.

L’implication chinoise dans d’autres câbles à fibres optiques sous-marins est également évidente. Quelques exemples :

  • une ligne à fibre optique de 4 800 kilomètres reliant la ville de Kashgar en Chine à Faizabad en Afghanistan, via le corridor de Wakhan ;
  • le projet de fibre optique Asie du Sud-Est-Moyen-Orient-Europe occidentale 5 (SEA-ME-WE 5) dans la baie du Bengale, qui regroupe un consortium composé de China Mobile International et de China Mobile ;
  • la ligne Asie-Afrique-Europe-1 (AAE-1), longue de 25 000 km, qui associe China Unicom et relie l’Asie, l’Afrique et l’Europe ;
  • le projet de la porte d’entrée de la baie du Bengale (BBG), auquel participe China Mobile.

Outre le renforcement de l’infrastructure Internet de la Chine vers l’étranger, l’objectif de la Route numérique est double : 1) susciter des coopérations spatiales ; 2) mettre au point des normes technologiques communes aux pays associés à l’Initiative.

Espace

Pour deux pays associés, la Chine intervient déjà comme support dans le domaine satellitaire. Il s’agit du Pakistan où la China Great Wall Industry a fabriqué PakSat-1R, un satellite de communication et géosynchrone de […]

Rémi Perelman, Asie21