Chine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Alors que l’Alliance atlantique peine à se réinventer, son secrétaire général semble tenté par un rapprochement avec certains pays d’Asie-Pacifique pour faire face à la montée en puissance d’une Chine identifiée comme étant la principale source du changement de l’équilibre mondial des pouvoirs.

FAITS

À l’occasion d’un discours prononcé le 8 juin 2020 pour le lancement d’une réflexion sur le renforcement de l’OTAN* dans le monde à l’horizon 2030, le secrétaire général de l’Organisation, Jens Stoltenberg*, a évoqué l’idée d’une organisation ayant une approche plus globale et, pour faire face à la montée en puissance de la Chine, d’un rapprochement avec certains pays d’Asie-Pacifique partageant des vues proches de celles des pays de l’alliance. Il a cité l’Australie, le Japon, la Nouvelle Zélande et la Corée du Sud. […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°141/2020-07&08

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail

 

Lire également : Asie21 n° 112/2017-12 Océans Indien et Pacifique : dialogue quadrilatéral de sécurité, Daniel Schaeffer