Chine – Russie : Et si l’Amour devenait chinois ?

La moitié du bassin du Heilongjiang 黑龙江 constitue l’un des greniers de la Chine, les campagnes de la moitié russe de l’Amour sont désertées. La géopolitique mondiale impose sa totale mise en valeur. Et si le cosaque orthodoxe et le paysan confucéen mariaient leurs qualités pour suivre la voie pour cette terre, héritage de Genghis Khan ? L’Histoire est riche et aide à définir le demain. 

FAITS

Le 26 août 2020, le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan钟山), appelle à une « alliance soja Russie-Chine ». Déjà en 2012 à Vladivostok, le Président Poutine appelait au développement de la région – c’était le défi du siècle- et la Russie en 2018 offrait 1 million ha aux investisseurs étrangers. […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°143/2020-10

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

 

Cf. Annexes