La Chine face aux  États-Unis : le retour à la stratégie de la « Guerre prolongée » ?

Pour de nombreux pays, la stratégie offensive adoptée depuis sa prise du pouvoir en 2013 par le président et secrétaire général du PCC, Xi Jinping, a atteint et dépassé un seuil d’alerte. L’augmentation constante de l’appareil militaire, l’emprise sur la population et sa mobilisation par le PCC, le sort des minoritaires, la diplomatie des « loups combattants », les responsabilités dans la crise sanitaire mondiale, dans une liste incomplète, ont fait prendre conscience en 2020 que la Chine est en marche vers la domination mondiale. C’est l’objectif des dirigeants communistes chinois depuis 1949, rappelé habilement fin 1978 par Deng Xiaoping après la révolution culturelle, poursuivi par ses successeurs Jiang Zemin de 1989 à 2002 et Hu Jintao de 2002 à 2012.

FAITS

C’est dans cette ambiance que se tiendra le 5e plenum du 19e congrès du PCC en octobre 2020. Seront présentées les grandes lignes stratégiques du 14e plan économique (2021-2025) et jusqu’en 2035. Le bureau politique du comité central du PCC a annoncé à cette occasion que le président Xi Jinping donnait la priorité à une politique de consommation et d’innovation destinées à la consommation intérieure pour assurer une croissance économique sûre et, devant contrer les efforts du président Trump, pour boycotter les entreprises et produits hautement spécialisés américains.

En faisant référence à une situation pendant laquelle les relations sino-américaines resteront durablement tendues, le président Xi a mentionné la théorie développée par Mao Zedong « De la guerre prolongée », en des termes ambivalents.

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°143/2020-10

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne