Chine : des tueurs pour l’île de Guam

Pour certains groupes d’influences américains, il faut tirer parti de toutes les occasions pour dénoncer le risque militaire que fait courir la Chine. La mise en service de deux missiles  DF 26 et DF 21 leur permet de relancer une offensive médiatique dont on montre le peu de justification.

Some American organization believes that they have to take advantage of every opportunity to denounce the Chinese’s military danger. The latest ballistic missile’s commissioning give them an opportunity to relaunch a media offensive, which delibarate  misinformation is shown up.

FAITS

Depuis quelques semaines, circule sur la toile, une vidéo alarmiste : « Le missile chinois  tueur de Guam et de porte-avions est prêt pour la guerre » (China’s Guam Killer and Aircraft Carrier Killer Missile is ready for w@r 1). Le message a une teinte officielle : le ton est mesuré, les mots choisis avec soin mais avec bien des incertitudes, les images mettent en valeur l’arsenal chinois pour donner ce contenu inquiétant :

le DF-6, dernier missile nucléaire mis en service est un IRBM sur mesure pour les offensives de précision et les contre-attaques nucléaires rapides ; il menace l’ile américaine de Guam, mais sa cible principale pourrait être les séparatistes de Taiwan ;

les porte-avions américains sont menacés par une meute de seize missiles DF-21 à charge conventionnelle, ultra manœuvrants.[…]

Edouard Valensi

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°117 mai 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne