Chine, première économie du monde plus tôt que prévu ?

La croissance économique de la Chine se poursuit à un rythme élevé de près de 7 %, ce qui conforte son rôle dans le monde. On ne décèle pas de motifs d’une baisse prochaine de croissance. Xi Jinping se verra conforté par cette  croissance. Quels seront les efforts des autres pays pour tenter de juguler la montée en puissance de la Chine. Ceux de Trump paraissent assez dérisoires.

FAITS

La Chine est la première puissance commerciale depuis 2013, la première puissance économique en parité de pouvoir d’achat depuis 2014. Selon la Banque mondiale, elle deviendra la première puissance économique mondiale en nominal en 2024. Mais elle pourrait le devenir plus tôt car sa croissance est plus rapide que les 6,5 % fixés par le 13e Plan. Celle-ci fut de 6,9 % en 2017 et poursuit sur la même pente en 2018 selon le bureau national des statistiques, BNS. Aux États-Unis, elle fut de 2,3 % en 2017. Les ventes au détail chinoises, indicateur des progrès de la consommation, ont crû de 10,1 % sur un an en 2017.

Mais les plus importants facteurs de croissance avec l’excédent commercial demeurent l’investissement et surtout l’investissement public. L’investissement en capital fixe, en croissance de 7,2 % en 2017, a atteint 9 800 Mds $ selon le BNS, ce qui est considérable. Et c’est évidemment le taux d’investissement qui prépare la croissance à venir. Mais il est financé, en partie peut-être excessive, par recours au crédit. La planification oriente l’investissement vers les secteurs prioritaires pour l’avenir du pays selon le Parti communiste chinois.  On ne décèle pas de raisons d’une baisse prochaine de la croissance économique chinoise. […]

Philippe Delalande, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°117 mai 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne