Le Pakistan reste sur la liste grise du Groupe d’action financière

Le Pakistan devra encore modifier sa législation contre le financement des mouvements extrémistes pour satisfaire aux conditions imposées par le Groupe d’action financière et sortir de la liste grise des États placés sous surveillance.

FAITS

Lors de sa réunion du 23 octobre 2020 à Paris, le GAFI* a maintenu le Pakistan sur sa liste grise où il se trouve placé depuis juin 2018 pour la seconde fois1. Il a estimé que sur les 27 recommandations dont devait tenir compte le gouvernement pakistanais, six ne l’ont pas été. […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°144/2020-11

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne