Chine – Xinjiang : Un contrôle toujours plus étroit et dangereux

Chine – Xinjiang : Un contrôle toujours plus étroit et dangereux

Le renforcement, depuis 2017, du contrôle policier et étatique exercé par l’État chinois au Xinjiang est certes la preuve que Pékin peine à assurer le maintien d’une stabilité parfaite dans la région. Il est surtout porteur d’un risque régional significatif, à l’heure du retour des combattants ouighours chassés de Syrie et d’Irak par la défaite de Daech.

FAITS

Depuis l’année 2017, les mesures répressives se font de plus en plus lourdes dans la région autonome du Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine. La répression, classique, des manifestations ou de l’action des mouvements de contestation ouïghours se double désormais de mesures de contrôle quotidien pesant sur l’ensemble de la population, notamment par des moyens intrusifs de plus en plus sophistiqués.

Ce renforcement du contrôle se produit alors que la destruction progressive de Daech en Syrie et en Irak met en évidence la participation de nombreux combattants ouighours dans les rangs islamistes les plus radicaux. […]

Patrick Dombrowsky, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°115 mars 2018

Acheter l’article

abonnement en ligne