Asie du Sud : Les migrants sud-asiatiques resteront-ils un atout pour les pays d’origine ?

L’évolution politique en Europe et aux États-Unis ainsi que la dégradation économique des États du golfe Persique constituent un frein aux migrations des Sud-Asiatiques. Les pays d’Asie du Sud qui bénéficiaient, jusque-là, des réseaux d’influence de la diaspora en Europe et aux États-Unis et des transferts d’argent des expatriés au Moyen-Orient risquent de souffrir de la situation nouvelle, appelée à perdurer. 

FAITS

La diaspora indienne comprend 22 millions de personnes, dont 3 millions en Arabie saoudite et 2,7 millions aux États-Unis ; au total ce sont 45 milliards de dollars qu’elle expédie chaque année vers l’Inde.

La diaspora pakistanaise forte de 10 millions de personnes, dont 4,3 millions en Arabie saoudite, rapatrie chaque année 6 milliards de dollars.

La diaspora bangladaise rassemble 9,5 millions de personnes, dont 2,6 millions en Arabie saoudite,  […]

Alain Lamballe, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°106 mai 2017