Taïwan : enjeux des relations diplomatiques de la république de Chine pour l’Indo-Pacifique

La rupture des relations diplomatiques entre Taïwan et la République dominicaine ne surprendra aucun observateur. Dans la bataille de la diplomatie du chéquier, la république de Chine (Taipei) a cédé depuis quelque temps déjà le terrain à la république populaire de Chine (Pékin) aux moyens quasi illimités. Doit-on cependant considérer l’affaire comme classée et le sujet comme désormais inimportant ? Rien n’est moins sûr si l’on considère les alliés diplomatiques de Taiwan dans le Pacifique et que l’on se place dans la perspective globale de la stratégie Indo-Pacifique.

The break in diplomatic relations between Taiwan and the Dominican Republic won’t be a surprise for many observers. In the checkbook diplomacy battle, the Republic of China (Taipei) has already been losing ground to the People’s Republic of China (Beijing) with virtually unlimited means. Should we, however, consider the case as closed and the topic as irrelevant? Nothing is less certain if one considers Taiwan’s diplomatic allies in the Pacific and considers the overall perspective of Indo-Pacific governance.

FAITS

La république de Chine a désormais moins de 20 relations diplomatiques avec des pays tiers qui reconnaissent Taïwan comme pays représentant la Chine. Sur les 193 pays membres de l’ONU, seulement 19 reconnaissent la république de Chine comme un pays souverain. En effet, le 30 avril 2018, la République dominicaine a rompu ses relations diplomatiques avec la république de Chine et établi des relations officielles avec la république populaire de Chine. Lors d’une conférence de presse, le conseiller juridique du président, Flavio Dario Espinal, a déclaré que le gouvernement était reconnaissant envers Taïwan mais que « l’histoire et la réalité socio-économique [les] forçaient à changer de direction ». La République dominicaine affirme à partir de maintenant que Taïwan est « une partie inaliénable du territoire chinois ». […]

Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°117 mai 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne