Eurasie : L’OCS : élargissement et commerce

En juin 2017, le prochain sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, OCS, sera notamment marqué par deux faits : la présence de l’Inde et du Pakistan en tant que membres de plein exercice et l’examen des propositions chinoises destinées à structurer et stimuler la coopération économique entre pays membres. En dépit de leur intérêt apparemment difficilement contestable, il semble probable qu’elles rencontreront une certaine méfiance, à Moscou en particulier. Les États-Unis de D. Trump pourraient y voir un risque pour leur America First, d’autant que se profile la perspective d’une entrée de l’Iran, membre observateur depuis 2005, dans le cercle des membres majeurs de l’Organisation. 

FAITS

Le sommet des chefs d’État de l’Organisation de coopération de Shanghai, OCS, aura lieu les 8 et 9 juin 2017 à Astana, au Kazakhstan, pays qui préside l’organisation depuis le précédent sommet. Jusque-là membres observateurs, l’Inde – la seule démocratie avérée de l’OCS, gage d’ouverture dans un club de régimes autoritaires ? – et le Pakistan, devenus malgré leur hostilité réciproque, officiellement membres de plein exercice en juin 2016, y auront donc pour la première fois les mêmes prérogatives que les six membres fondateurs.

Y seront examinées notamment les propositions avancées par la Chine lors du forum économique de l’OCS du 20 octobre 2016, à Pékin, qui souhaite que l’OCS se dote :

1- d’une zone de libre-échange pour stimuler la coopération économique entre les membres de l’Organisation, susceptible à ses yeux de régler certaines difficultés apportées par l’élargissement ;

2- […]

Rémi Perelman, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°106 mai 2017

1 réflexion au sujet de “Eurasie : L’OCS : élargissement et commerce

Les commentaires sont fermés.