Le Vietnam profite de l’hostilité des États-Unis envers la Chine

Pour tenter  de réduire le déficit commercial américain envers la Chine, Donald Trump a imposé des droits de douane et diverses taxes sur les importations de produits chinois. Le Vietnam, exonéré de tels  droits et taxes a profité de sa situation pour développer ses échanges avec les États-Unis. Cet essor commercial vietnamien excédentaire envers les États-Unis, sera-t-il durable ?

FAITS

Il semble bien que Donald Trump ait décidé d’être durablement hostile à la Chine. En 2018 le déficit commercial américain envers la Chine s’élevait à 420 Mds $. Pour tenter de le réduire les États-Unis ont imposé des surtaxes sur les produits chinois qu’ils importaient. En avril 2019 le déficit américain envers la Chine a diminué de 8 %. Mais sur l’année il s’est encore établi à 347 Mds $.

Faute d’une baisse significative, les États-Unis ont relancé une véritable guerre commerciale en imposant des taxes de 10 à 25 % sur 200 milliards de produits chinois. La Chine, d’abord imperturbable, a fini par réagir en élevant également ses droits de douane sur 5000 produits américains. Et elle a établi une liste noire des entreprises américaines qu’elle estime non fiables ou hostiles envers la Chine. Depuis 2018 […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°143/2020-10

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne