Nouvelle Calédonie : Le casse-tête calédonien

Le référendum organisé, fin 2018, en Nouvelle-Calédonie n’a pas vraiment éclairé son avenir institutionnel. Personne ne sort vainqueur de cette consultation. La partie à venir entre indépendantistes et loyalistes (non-indépendantistes), arbitrée par la France, s’annonce serrée d’autant que plane sur elle l’ombre de la Chine et l’inquiétude de Canberra.

FAITS

  • Conformément à l’Accord de Nouméa (1998), un référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie a été organisé le 4 novembre 2018.
  • Avec 80,63 % de taux de participation, 56,4 % des électeurs se sont prononcés contre l’indépendance et 43,6 % pour. Les sondages annonçaient entre 63 et 66 % de contre.
  • Le corps électoral « gelé » était composé à 54 % de citoyens de droit commun et à 46 % de citoyens de droit coutumier (Kanaks).  Au vu des résultats, ce référendum a été analysé comme un vote identitaire :
  • les Kanaks pour l’indépendance,
  • les non-Kanaks contre.
  • Il acte également une partition territoriale :
  • le nord et les îles Loyauté aux indépendantistes,
  • le sud aux loyalistes.
  • Le 14 décembre 2018, le Premier ministre, M. Edouard Philippe, a réuni à Paris le comité des signataires de l’Accord de Nouméa afin d’examiner les conditions de sa poursuite. Chacun campe sur ses positions, notamment sur le gel du corps électoral que les indépendantistes refusent d’ouvrir. 
  • Le Congrès de la Nouvelle-Calédonie sera renouvelé après les élections provinciales du 12 mai 2019.  Si un tiers de ses membres le demande (ce qui est fort probable), comme prévu à l’Accord de Nouméa, un second référendum sera organisé en 2020 et un troisième en 2022 si le non l’emporte encore. En cas de nouvelle réponse négative, « les partenaires politiques se réuniront pour examiner la situation ainsi créée ».
  • Pour faire bouger les lignes, le gouvernement français […]

Stéphane Brault, auteur invité Asie21

Lire également dans ce même numéro : 

Nouvelle-Calédonie

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°126 mars 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

 

Lire également :