CHINE  technologie militaire Railgun : une ambition chimérique

Après le renoncement, il y a plus de trente ans du couple franco-allemand dans ses recherches sur le canon à propulsion électromagnétique, l’abandon du même projet par les Américains, les Chinois annoncent qu’ils développent une arme capable d’apporter une supériorité tactique à leur marine. Il est toutefois très peu probable qu’ils puissent parvenir à mettre au point un système qui soit fiable et authentiquement opérationnel.

FAITS

Au début du mois de février 2018 des photos ont commencé à circuler sur quelques sites Internet montrant la tourelle d’un canon à propulsion  électromagnétique de missiles (plus connu sous le terme américain de railgun) (cf. encadré 1 : principe du railgun et caractéristiques apparentes du railgun chinois) installée à la place de la tourelle antiaérienne H/PJ76F de 37mm, en proue du navire chinois de débarquement de chars (landing ship tank / LST) Haiyang Shan, n° de coque 936, de la classe 072III.

C’est la suite d’une simulation également apparue en décembre 2017 (cf. https://www.popsci.com/china-navy-railgun-warship) réalisée virtuellement sur une frégate 055A. […]

Edouard Valensi

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°114 février 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

 

  • Encadré 1 Principe du railgun et caractéristiques apparentes du railgun chinois
  • Encadré 2  La chimère des programmes railgun
  • Encadré 3 La chimère des programmes missiles antimissiles balistiques