Mongolie : sortir du piège de la rente minière

Le boom économique qu’a connu la Mongolie au début des années 2010, appuyé sur les ressources minières considérables de son sous-sol, a tôt fait de se perdre dans les sables du désert de Gobi. Il n’en reste qu’un pays aux inégalités criantes, souffrant de surcroît d’une totale absence de développement régional, propice aux activités prédatrices du voisin chinois. Quelle voie retenir, pour sortir de cette économie de rente ?

FAITS

L’annonce est restée relativement discrète, comme toutes celles concernant la Mongolie, coincée entre les deux immenses géants, Russie et Chine : le groupe énergétique français Engie vient de signer un contrat avec le gouvernement mongol pour la création d’un parc éolien de 55 MW.

Il s’agit d’un des premiers projets concrets d’équipement dans le domaine des énergies renouvelables, pour un pays qui a pleinement compris le danger qu’il y a à s’enfermer dans des ressources exclusivement centrées autour des productions minières ou fossiles, même si celles-ci contribuent encore largement au budget national : la Mongolie, durant le premier semestre 2017, a considérablement augmenté (+ 14 %) les exportations de charbon à destination du voisin chinois.

ENJEUX […]

Patrick Dombrowsky, Asie21

Encadré. Bref rappel de l’accumulation des tensions en mer de Chine du Sud et ses environs

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°109 septembre 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne