Russie – Corée du Nord  Projet de pont routier

La Russie et la Corée du Nord ont décidé de construire à leur frontière sur la rivière Tuman (en chinois Tumen) un pont routier destiné à établir un trafic automobile entre les deux pays. Celui-ci fonctionnera en complément du pont ferroviaire déjà existant.

Du côté coréen, on fait ressortir que ce pont sera le pendant du pont de l’amitié sino-coréenne (中朝友谊) construit sur le Yalu entre Sinǔiju et Dandong en Chine. Un groupe de travail s’est réuni à cet effet le 31 janvier 2019 à Vladivostok. Il était présidé par Alexandre Kroutikov, vice-ministre chargé du développement de l’Extrême-Orient, et Li Gwan Gyn, vice-ministre du Commerce extérieur de la RPDC.

Ce projet est élaboré alors que les échanges commerciaux entre les deux pays ont diminué de plus de 70 % et que leur montant a à peine dépassé 20 millions US$ en 2018 en raison des sanctions imposées à la Corée du Nord. Le pont routier pourrait accueillir 500 véhicules par jour. Ceux-ci transporteraient notamment des produits alimentaires et des textiles, qui ne tombent pas sous le coup des sanctions. Il faciliterait aussi le développement du tourisme. À cet effet, l’instauration d’un régime simplifié de visas est à l’étude.

Les ministres ont également étudié la création d’une Maison du commerce électronique, sujet déjà abordé au dernier Forum économique de Vladivostok et qui serait en voie de réalisation. Ainsi serait établie la première connexion entre l’Internet habituel et le réseau intranet nord-coréen. […]

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°125 février 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne