Iran : Le danger de l’affaiblissement économique iranien

Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, ces derniers ont complètement tourné le dos au début de normalisation que l’administration Obama avait initié avec l’Iran. Les multiples sanctions qui ont été décidées et mises en œuvre depuis le début de l’année 2017 ont considérablement fragilisé l’économie iranienne. Sans d’ailleurs que pour le moment le régime ait fléchi dans les choix géopolitiques qui sont les siens dans la zone.

Le signe le plus visible de cette économie durement touchée est l’effondrement de la monnaie nationale. Le rial, en moins d’un an, a perdu plus de 60 % de sa valeur, et dimanche 6 janvier 2019, le dollar s’échangeait à plus de 110 000 rials sur le marché non officiel. En conséquence, les autorités se préparent à une dévaluation massive de la monnaie, dans l’espoir de faire redémarrer l’économie, et d’enrayer la montée de la contestation interne.

Cet affaiblissement économique majeur de l’Iran n’est pas sans danger géopolitiquement.

  • Il favorise tout d’abord les factions les plus radicales au sein du monde politique iranien. Celle-ci sont en effet tentées d’imputer la responsabilité de la situation au courant réformiste incarné par le président Rohani (qui, c’est vrai, s’était fortement impliqué dans les accords avec les États-Unis au temps d’Obama). […]

Patrick Dombrowsky, Asie21

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°124 janvier 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne