Le Pakistan reste sur la liste grise du Groupe d’action financière -2 

La décision du Groupe d’action financière de maintenir le Pakistan sur sa liste grise de pays ne luttant pas suffisamment contre le financement des groupes terroristes et donc à surveiller a déçu Islamabad qui devra faire preuve de vigilance pour l’obtention d’aides à son économie défaillante.

FAITS

Le 25 juin 2021, le Groupe d’action financière a maintenu le Pakistan sur sa liste grise, estimant qu’il n’avait pas satisfait la plus importante des 27 demandes formulées pour lutter contre le financement des groupes terroristes. Cette demande non satisfaite concerne les procédures d’investigations et de poursuites judiciaires à l’encontre des chefs de huit groupes terroristes : 

  • talibans afghans, 
  • Jamaat-ud-Dawa (JuD), 
  • réseau Haqqani, 
  • Jaish-e-Mohammed (JeM), 
  • Lashkar-e-Taiba (LeT), 
  • Falah-e-Insaniyat Foundation, 
  • al-Qaeda,
  • État islamique (EI). 

De plus, le Groupe d’action financière a formulé six nouvelles demandes concernant la surveillance des personnes et d’entités suspectes ou à risques.

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 152/2021-07

abonnement en ligne

Lire également :