Chine – Brésil : Aéronautique : une seconde pépite

Quatrième constructeur aéronautique au monde, le brésilien Embraer se trouve actuellement dans une situation désespérée à la suite de la crise du coronavirus. Pour sauver sa division de construction d’avions de milieu de gamme, le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, lui a suggéré une association avec la Chine. Une opportunité que la Chine guettait depuis des années. Cet accord à venir apportera à la Chine le savoir-faire nécessaire pour disposer, en 2035, d’une industrie aéronautique mondiale de premier rang.

Fourth aircraft manufacturer in the world, the Brazilian Embraer is presently in desperate straits due to the corona virus crisis. In order to save its mid-range aircrafts Department, vice-president of Brazil Hamilton Mourao suggested a partnership with China. This country had been looking for such an opportunity for years. An agreement would put China on the way to obtain a first rate worldwide aeronautics  industry in 2035.

FAITS

Le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, a pu déclarer ce 21 avril 2020 : « Embraer devrait chercher à s’associer à la Chine au niveau de sa division de construction d’avion de milieu de gamme. » Il ajoute que la société resterait entre les mains du Brésil. « C’est un mariage inévitable. … Nous avons le savoir-faire, ils ont la demande. » […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°139/2020-05 

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail