Daghestan : Grand nettoyage et nouveau rôle stratégique

Limitrophe de l’Azerbaïdjan avec lequel il partage plusieurs minorités ethniques, le Daghestan est la république la plus méridionale de la Fédération de Russie où pendant de longues années le pouvoir local a été réparti entre les représentants des différentes ethnies caucasiennes qui composent le pays. Celui-ci a été en proie depuis plusieurs années à des règlements de compte mafieux et aux assauts de groupes djihadistes locaux ou infiltrés de la Tchétchénie voisine. Tout récemment, le pouvoir central a décidé de mettre un terme à la corruption endémique qui atteignait des proportions inégalées. Situé au bord de la mer Caspienne, le Daghestan revêt une importance stratégique particulière et le ministère de la Défense russe vient de décider de transférer à Kaspiisk les bâtiments de sa base navale d’Astrakhan.

FAITS

Jusqu’à ces derniers temps, le Daghestan était la seule république fédérée où le pouvoir était réparti selon des critères de nationalité. Cette situation, qui durait depuis 1921, n’était pas sans rappeler les règles de partage du pouvoir au Liban. Elle aboutissait en même temps à une sorte de partage des activités économiques (pétrole, caviar, alcools) avec un certain nombre de dérives.

Moscou a décidé de mettre fin à ces usages en nommant, en octobre 2017, un Russe de père kazakh, Vladimir Vassiliev, à la tête de la république. Celui-ci, ancien général  du ministère de l’Intérieur, a frappé un grand coup le 5 février 2018 en renvoyant le gouvernement. Un nouveau Premier ministre a été nommé, Artyom Zdounov, ancien ministre de l’Économie du Tatarstan, d’ethnie mordve. Sous la direction de Ramazan Abdoulatipov (2013-2017), le précédent chef de la république (le titre de président n’étant plus en usage depuis 2013), la corruption avait en effet atteint des sommets inégalés. En raison de sa notoriété académique et de services rendus, celui-ci a cependant obtenu de se faire nommer représentant spécial du président Poutine pour […]

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°116 avril 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne