Chine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

4,50

La menace chinoise de création d’une zone d’identification et de défense aérienne au-dessus de la mer de Chine du Sud est toujours d’actualité et peut être mise à exécution du jour au lendemain, sans préavis. Ce sera un pas de plus dans la mainmise de la Chine sur cet espace marin et aérien international en tant que tout. Ce sera aussi un nouveau défi au droit international de la mer et contre ceux qui le défendent.

Description

FAITS

Le 4 mai 2020 resurgit plus amplement que les fois antérieures la menace chinoise de créer une ADIZ* au-dessus de la mer de Chine du Sud. L’alerte est donnée par le ministre taïwanais de la défense, Yen Te-fa qui se dit avoir connaissance du plan communiste. 

À partir de là se déclenche une campagne de considérations contradictoires, venant autant de spécialistes de l’Asie que de militaires asiatiques, sur la probabilité chinoise de passage à l’acte ou non.

Le 22 juin 2020, lors de sa conférence de presse quotidienne, Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, apporte une réponse cauteleuse que chacun peut interpréter à sa façon : « à la lumière des menaces auxquelles la Chine est confrontée pour sa sécurité aérienne au-dessus des eaux concernées en mer de Chine du Sud, la Chine étudiera précautionneusement et prudemment la question appropriée en prenant en compte tous les facteurs ». […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°141/2020-07&08

abonnement en ligne ou par mail