Géopolitique touristique : la Chine bloque le tourisme chinois vers Palau 

La république de Palau (Palaos) est une île du Pacifique située à l’est des Philippines. Elle a un intérêt stratégique dans la route du Pacifique.

FAITS

  • En 1994, le pays devient indépendant des États-Unis et commence à établir des relations avec Taïwan, relations diplomatiques rendues officielles en décembre 1999.
  • En septembre 2006, Palau accueille le sommet Taïwan/Alliés du Pacifique.
  • En décembre 2006, un prêt taïwanais sauve le pays de la faillite.
  • Palau compte aujourd’hui 21 000 habitants pour une superficie de 459 km². 85 % du PIB de l’île vient du tourisme, principalement asiatique : Japon, Taïwan, Corée du Sud et, récemment, Chine. L’afflux des touristes chinois a connu un accroissement spectaculaire ces 6 dernières années.
  • En 2014, l’île accueille 141 000 touristes.
  • En février 2015, les touristes chinois sont au nombre de 10 955 soit 62 % des touristes sur l’île à cette période et donc un peu plus de la moitié de la population locale.
  • Durant l’été 2016, après la victoire de Tsai Ing-wen aux élections présidentielles de Taïwan, des rumeurs commencent à circuler sur une limitation des visas par Pékin et des restrictions des voyages vers l’île.
  • Le 21 août 2017, le Département de la Défense (DoD) déclare dans un communiqué commun avec le gouvernement de Palau que les États-Unis vont installer un système radar sur l’île de façon à aider le gouvernement de Palau à protéger ses zones maritimes protégées – le but étant plus particulièrement d’empêcher la pêche illégale au sein des 500 000 km² de sa zone sanctuaire maritime.
  • En septembre 2017, lors de la présentation du budget prévisionnel, le DoD […]

Jean-Yves Heurtebise, Asie21

 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°112 décembre 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne