Pakistan : Imbroglio politique

Le paysage politique s’assombrit alors que l’armée consolide son pouvoir

FAITS

Le recensement de la population qui a eu lieu cette année est fort contesté. Le Sind estime que la population de Karachi a été sous-estimée. Les Pachtouns, quant à eux, ne comprennent pas que la population des agences tribales fédérales soit en recul par rapport au recensement précédent. Et les habitants de l’Azad Cachemire et du Gilgit-Baltistan n’ont pas été comptabilisés. 

Les principaux dirigeants du parti au pouvoir à Islamabad, la Pakistan Muslim League, préfèrent se rencontrer à Londres plutôt que dans leur propre pays. […]

Alain Lamballe, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°111 novembre 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne