Asie21 » Turkménistan : 25 ans de fermeture

Turkménistan : 25 ans de fermeture

Un quart de siècle après la dislocation de l’Union soviétique, le groupe Asie21 se penche sur les cinq États qui, au centre du continent, sont nés à cette occasion. Il dresse le bilan de ces deux décennies et demie, et envisage les perspectives d’avenir de chacun d’entre eux.

Troisième étape de ce périple : le Turkménistan. Le plus secret des cinq États centrasiatiques, longtemps soumis aux lubies fantasques de son président fondateur, ne réussit ni à profiter de ses extraordinaires richesses gazières, ni à s’ouvrir au reste du monde.

FAITS

Le 12 février 2017, avec l’impressionnant score de 97,69 % des suffrages exprimés par 97 % de la population du pays, le président Gourbangouly Berdymoukhamedov a été réélu à la tête du Turkménistan pour un troisième mandat. Pour l’anecdote, le deuxième du scrutin, Maksat Annanepessov, a été aussitôt promu à la tête de la Société publique de l’industrie alimentaire, après son « brillant » score de 1,02 % des voix. […]

Patrick Dombrowsky, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°104 mars 2017