Taïwan – États-Unis : La colère gronde à Taïwan, lutte pour la liberté de la presse et pour la santé

4,50

Les achats d’armes qui assèchent le budget de Taïwan, l’autorisation du gouvernement Tsai donnée aux importations de viandes dopées à la ractopamine et une licence retirée à une chaîne de télévision qui est perçue comme une atteinte à la liberté de la presse ont entraîné des manifestations dans les rues de Taïwan.

 

Description

FAITS

28 août 2020 : décision unilatérale du gouvernement1 Tsai d’autoriser, à partir du 1er janvier 2021, des importations de viande2 de porc américain traité à la ractopamine. Cet additif, qui contribue à rendre la viande plus maigre mais qui est toxique pour le consommateur, est interdit dans 160 pays, dont l’Union européenne (depuis 1996), la Chine et la Russie.

18 septembre 2020 : dans son émission critique et très populaire Shenhoulong*, sur CTiTV, le journaliste Wang Youzheng* s’interroge sur la venue de hauts fonctionnaires américains à Taïwan (cf. encadré 1) dont celle de Keith Krach et sa « visite mystérieuse voire inquiétante ». Il dénonce la politique du gouvernement Tsai qui accepte l’importation de porc américain1.

24 septembre : sous la menace d’un non-renouvellement de licence de la chaîne d’information CTiTV*, le journaliste Wang Youzheng*  « démissionne ».

2 octobre : l’émission Shenhoulong*  est supprimée.

18 novembre : NCC*, la Commission nationale des communications, décide de ne pas renouveler la licence de la chaîne d’information CTiTV* pour 2021.3

22 novembre 2020 :

  • manifestations contre l’importation de viande « empoisonnée » et pour la liberté de la presse ; 
  • visite « confidentielle » à Taïwan, pour trois jours, du contre-amiral Michael William Studeman, commandant du renseignement de la marine américaine pour l’Indo-Pacifique (cf. encadré 2).

27 novembre 2020 : manifestations dans l’hémicycle du Yuan législatif. Des parlementaires de l’opposition (KMT*) balancent sur leurs adversaires des abats de porc (intestins, cœurs, foies…) en signe de protestation contre le gouvernement.

2 décembre 2020 : immolation par le feu d’un homme devant le bâtiment de CTiTV.

8 décembre 2020 : cérémonie de remise de prix Reporters sans frontières (RSF) pour La Liberté de la presse à Taipei. […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°145/2020-12

 abonnement en ligne

 

Lire également