Singapour – Vietnam – Chine – États-Unis Quand les États-Unis veulent estomper le doute

4,50

(From 22 to 26 of August 2021, Kamala Harris, vice president of the Unites States, paid a visit to Singapore and Vietnam. The main aims of the visits were to enhance the links between Washington and these two countries and as a whole, despite the pitiful withdrawal from Afghanistan, to reassure ASEAN on a sustainable American commitment in South East Asia in order to put in check the Chinese hegemony in the South China Sea.)

 

Description

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

FAITS

Du 22 au 26 août 20211 : lors de ses visites à Singapour et au Vietnam, Kamala Harris a tenu auprès des deux pays un langage identique sur la position des États-Unis  à l’égard des pays d’Asie du Sud-Est et de la Chine2. Dans des réflexions et des discours vigoureux elle a :

  • accusé la Chine de malmener les pays d’Asie du Sud-Est pour faire valoir des droits illégitimes en mer de Chine du Sud ;
  • rassuré ces mêmes Etats sur la permanence du soutien américain à leur égard ;
  • fermement défendu le concept d’un Indo-Pacifique « libre et ouvert ».

À Singapour, outre ces points forts affirmés autant devant les autorités nationales rencontrées que le 24 août à Gardens by the Bay lors de son discours devant un public élargi, puis lors d’une table ronde avec des hommes d’affaires, Kamala Harris a également abordé le sujet des relations bilatérales sur de multiples points, avec plusieurs propositions3. 

  • Sur le plan stratégique militaire, les deux parties ont notamment réaffirmé leur accord sur […]

Encadré 1 : Programme des visites de Kamala Harris à Singapour et au Vietnam

Encadré 2 : Eléments de langage de Kamala Harris à Singapour sur la sécurité régionale

Encadré 3 : Les projets communs à orientations économiques et sociales de la visite de Kamala Harris à Singapour

Encadré 4 : Eléments de langage de Kamala Harris au Vietnam**

Encadré 5 : le programme américano-vietnamien de coopération dans le domaine des garde-côtes

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 153/2021-09

abonnement en ligne

 

Lire également  Taïwan n’est pas l’Afghanistan et le PCC n’est pas composé de talibans, Catherine Bouchet-Orphelin