Indo-Pacifique – Danemark  : Mais pas seul 

4,50

Le Danemark, l’un des « petits pays » de l’Union européenne a produit un texte consacré à l’Indo-Pacifique. On ne s’en étonnera pas dès lors que l’on sait que, pour partie, les Vikings en surgirent et que Mærsk, la première compagnie mondiale de transport maritime et plus grande entreprise du pays, fondée en 1904, est danoise. Une longue familiarité avec mers et océans.

Description

FAITS

Les Lettres précédentes ont évoqué les lignes stratégiques visant l’Indo-Pacifique formulées par plusieurs pays membres de l’UE : France, Allemagne et Pays-Bas (pour sa part, le Royaume-Uni avait fait de même juste avant le Brexit). La présente complétera cette revue avec la présentation sommaire de la position du Danemark.

Deux documents précisent la position du Danemark :

  • novembre 2018, la Stratégie de politique étrangère et de sécurité danoise pour 2019-2020, publié par le ministère danois des Affaires étrangères réaffirme à la fois son l’alliance avec les États-Unis-OTAN et… la nécessité de développer un partenariat stratégique global avec la Chine sans mentionner l’Indo-Pacifique ;
  • avril 2020, un rapport, Le Danemark a besoin d’une stratégie indo-pacifique signé par Camilla TN Sørensen, professeure associée au Collège royal de la Défense danoise est publié par l’Institut danois pour les études internationales. On peut donc à ce titre lui prêter un caractère semi-officiel.

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 149/2021-04

abonnement en ligne

 

 

Voir sur le site asie21.com : Denmark needs an Indo-Pacific strategy

 

Sur le même sujet :

Asie21 n°131 2019-09, Indo-Pacifique entre deux puissances

Asie21 n°144 2020-11,Indo-Pacifique : Une politique allemande. Vers une politique européenne ?

Asie21 n°146 2021-01, Royaume-Uni – Indo-Pacifique, désormais l’air du large

Asie21 n°147 2021-02, Pays-Bas – Indo-Pacifique, retour à Batavia