Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Vers une appropriation chinoise de tous les socles rocheux inoccupés dans les Spratleys

4,50

Le 21 mars 2021 les Philippins révèlent avoir découvert, le 7 mars, la présence de 220 bateaux de pêche chinois sur le haut-fond Whitsun, dans les Spratleys, en violation complète du droit de la mer relatif aux activités étrangères dans la zone économique exclusive (ZEE) d’un autre État, en l’occurrence celle des Philippines. Or il s’avère que les contrevenants appartiennent aux milices maritimes chinoises et que, selon les indices recueillis et l’histoire d’un passé récent, elles amorcent une annexion prochaine du récif. Le mode opératoire qui se dessine apparaît en effet pouvoir se calquer sur celui qui a été mis en œuvre par les Chinois à partir de 1995 pour s’emparer du haut-fond Mischief, puis le transformer complètement en île artificielle et en plateforme militarisée à partir de 2016.

Description

FAITS

Le 7 mars 2021, les garde-côtes philippins découvrent la présence de 220 bateaux de pêche chinois1 ancrés sur le haut-fond Whitsun (Whitsun reef)2, dans le groupe insulaire des Spratleys3, à 175 milles marins4 à l’ouest de la grande île de Palawan, en ZEE* des Philippines. La réalité est qu’il s’agit de bateaux des milices maritimes chinoises, ce que, contre toute vérité, nie farouchement Pékin. […]

 

Encadré La tactique de « guerre hybride » menée par la Chine dans l’annexion programmée du récif Whitsun

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 149/2021-04

abonnement en ligne