Un long printemps d’exil : de Petrograd à Saigon, 1917-1946

Un long printemps d’exil : de Petrograd à Saigon, 1917-1946

Olga Ilyina-Laylle et Michel Jan, Éditions du Point, Aventures, Paris 2015

Olga Ilyina est née à Petrograd en 1917, à la veille de la Révolution de février. Appartenant à la noblesse, sa famille doit fuir la Russie ; elle traverse la Sibérie au milieu des combats, jusqu’en Mandchourie. Olga grandit à Harbin dans la nostalgie d’une Russie qui n’existe plus. Tandis que les conflits s’étendent à tous les pays d’Asie, elle part vers d’autres lieux d’exil, à Pékin puis Shanghai. Ayant pu rejoindre l’Indochine, elle croit y trouver le bonheur et un havre de paix : elle rencontrera son destin.

Michel Jan, ancien officier supérieur, sinologue, spécialiste des questions géopolitiques de l’Extrême-Orient, membre du groupe Asie21, connaît bien les pays traversés par Olga pour y avoir longtemps vécu. Au cours de nombreux entretiens, elle lui a confié ses souvenirs. À travers le parcours d’Olga, nous découvrons l’émigration russe en Asie, la vie des Occidentaux dans la Chine des années 1930, l’Indochine pendant la Seconde Guerre mondiale…