Confessions de Maître Zhang, l’avocat de la Bande des Quatre et des dissidents chinois (Les)

 À lire

Les confessions de Maître Zhang

l’avocat de la Bande des Quatre et des dissidents chinois

Judith Bout, collection Les moutons noirs, Les éditons nouvelles François Bourin, Paris, 2013, 579 pages.

Maître Zhang est le plus grand avocat chinois. Pour ses compatriotes, il incarne le courage de dire ce qui ne se dit pas, de plaider « non coupable » pour ceux que le régime a condamnés d’avance.

Son parcours est aussi heurté que l’histoire de son pays. Soldat de l’armée nationaliste à seize ans, juge de la nouvelle république populaire à vingt deux ans, droitier envoyé en camp de rééducation par le travail, défenseur de la Bande des Quatre et avocat des victimes politiques du mouvement de Tian’anmen, maître Zhang a connu un destin hors du commun. Judith Bout signe ici avec talent, humour et vivacité, la première biographie d’une personnalité exceptionnelle dont Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix en 2010, a écrit « qu’il donnait vie aux droits couchés sur le papier ».

Sinologue, Judith Bout mène des recherches sur les avocats chinois à l’École des hautes études en sciences sociales, en parallèle à son métier d’analyste des débats au Sénat.