Taïwan : La victoire de Tsai Ing-wen confirme la crise du KMT

4,50

Les élections présidentielles et législatives ont confirmé et dépassé les prédictions des sondages des derniers mois donnant la présidente sortante Tsai Ing-wen (DPP) gagnante. Pourtant, début janvier 2020 le candidat de l’opposition Han Guo-yu (KMT) devançait encore son opposante de 30 points et Pékin était confiante de pouvoir l’emporter. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Description

FAITS

Le 11 janvier 2020 se sont tenues la 7e élection au suffrage universel d’un prédisent de la république de Chine depuis celle de 1996 de Lee Teng-hui et les 9e législatives depuis la libéralisation politique du Parlement en 1992 ou les 5e depuis la réforme de 2004 qui a réduit le nombre de députés de 225 à 113.

Les élections présidentielles ont vu s’affronter trois candidats : Tsai Ing-wen (DPP), Han Guo-yu (KMT) et James Song (PFP – People First Party).

Comme annoncé par les sondages ces derniers mois, les élections présidentielles se sont conclues par un triomphe de la présidente sortante Tsai Ing-wen. Réélection historique à bien des égards : c’est la première fois :

  • qu’une femme est réélue à la présidence en Asie pour un second mandat,
  • qu’un président est réélu à Taïwan avec de meilleurs résultats que lors du premier mandat,
  • qu’un président est élu à Taïwan avec plus de 8 millions de voix (sur plus de 18 millions de votants).

Avec 57, 13 % des voix, Tsai Ing-wen a […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°135/2020-01

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail