Singapour et les Routes de la soie

Singapour et les Routes de la soie

3,50

Pendant les premières années qui ont suivi leur lancement, les Singapouriens sont restés discrets sur les Routes de la soie. Jusqu’en 2017, le Premier ministre Lee Hsien Loong qui n’a pas participé au premier grand sommet réuni en son nom (Pékin, mai 2017), ne s’est pas prononcé à son sujet sans que l’on sache s’il s’agissait d’inquiétude (d’être contournés), d’analyse (des opportunités) ou de calcul des risques. Ce qui est sûr est que ses équipes travaillaient activement à définir une position. 2018 marque une claire rupture : après avoir rencontré à plusieurs reprises le président Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang, Lee Hsien Loong dévoile ses cartes et intentions. Singapour prétend au rang de hub financier régional pour la BRI en Asie du Sud-Est. Il apporte au projet de Xi Jinping une caution nécessaire – et appréciée – après les déboires dénoncés par le Premier ministre de Malaisie, Mahathir.

UGS : Asie21-Futuribles 125-10 Catégories : , Étiquettes : , , , , ,

Description

FAITS

En septembre 2017, le président Xi et le Premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong se rencontrent à Pékin pour considérer de nouveaux axes de coopération. Le projet Belt and Road fournit évidemment un cadre porteur et il est décidé de développer trois axes convergents :

  • la connectivité des infrastructures,
  • la connectivité financière,
  • la coopération avec les pays-tiers.

Les deux dirigeants s’accordent sur les bienfaits de cette initiative susceptible de contribuer « à la croissance régionale et à la paix mondiale ».

Le 8 avril 2018 lors d’une nouvelle visite officielle à Pékin, accompagné par le Premier ministre Li Keqiang, Lee Hsien Loong annonce que Singapour et la Chine vont renforcer leur coopération « dans des secteurs  clé ». Il a été convenu que Singapour fournisse le support bancaire et juridique pour les projets d’infrastructure et devienne ainsi « une plaque tournante de la BRI en Asie du Sud-Est ». Un MoU est signé. Entreprise Singapore, une agence gouvernementale chargée de promouvoir les investissements et le commerce à l’étranger, est le partenaire local clef pour les acteurs chinois ; elle réunit les entrepreneurs chinois et singapouriens pour monter de manière complémentaire des projets comme le programme des infrastructures en Asie (Infrastructure Asia) lancé en octobre 2018. Singapour met au service de la BRI ses compétences et son efficacité pour se positionner au cœur des circuits décisionnels.

 Avril 2018 : à nouveau réunis au forum de Boao, Xi et Lee déclarent vouloir porter leur partenariat plus loin. Lee est arrivé avec une équipe de jeunes ministres et fonctionnaires afin d’établir des liens de confiance dans la durée avec les équipes chinoises. C’est un nouvel état d’esprit que veulent promouvoir les autorités singapouriennes : plutôt que de considérer la BRI comme une menace, il s’agit d’en être des partenaires actifs pour profiter des potentialités offertes.

Le 25 octobre 2018 […]

Sophie Boisseau du Rocher, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°125 février 2019

abonnement en ligne