Pakistan  : Imran Khan moins docile pour Pékin

Pakistan  : Imran Khan moins docile pour Pékin

4,50

Imran Khan, le nouveau Premier ministre du Pakistan promet un mode de gouvernement plus démocratique pour redresser une économie défaillante. Un réajustement des relations avec la Chine – maître d’ouvrage du corridor économique – sera un test d’autorité personnelle auquel Pékin devrait se prêter.

Imran Khan, Pakistan’s new Prime minister, promises a more democratic mode of government to redress a failing economy. A readjustment of relations with China – the in fact contracting authority of the economic corridor – will be a test of personal authority to which Beijing should lend itself.

Description

FAITS

Son parti ayant remporté les élections législatives le 25 juillet 2018, l’Assemblée nationale a élu Imran Khan Premier ministre – grand vizir en ourdou – le 17 août, par 176 voix contre 96 à son adversaire, Shahbaz Sharif, président de la Ligue musulmane pakistanaise-Nawaz1. Ce que Pékin n’avait sans doute pas suffisamment anticipé […]  

Rémi Perelman, Asie21

Encadré

Substance de la première allocution d’Imran Khan après la victoire de son parti, le TPI, aux élections législatives du 25 juillet 2018

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°120 septembre 2018

Prolongez votre lecture avec un abonnement en ligne