Kiribati : Les ambitions spatiales chinoises

4,50

Le président de la république des Kiribati, Taneti Maamau, a effectué une visite d’État en république populaire de Chine, du 4 au 11 janvier 2020, visite au cours de laquelle il a pu s’entretenir avec le Premier ministre chinois Li Kegiang et le président Xi Jiping. Si de nombreux sujets de coopération ont été abordés, étonnamment celui de l’ancienne station sol de suivi spatial chinoise n’a pas été évoqué, du moins officiellement. 

Description

FAITS

  • À l’occasion de cette visite, un mémorandum d’entente sur la construction conjointe de la « Ceinture et la Route » a été signé par les deux présidents qui sont convenus d’intensifier la coopération dans des domaines tels que le commerce, l’agriculture, la pêche, les infrastructures et la lutte contre les effets du changement climatique. Des échanges, à tous les niveaux, pour un partage d’expérience en matière de gouvernance de l’État sont également prévus ainsi qu’en matière culturelle. Par ailleurs, la Chine a désormais inscrit les Kiribati sur la liste des pays ayant le statut de destination autorisée pour des groupes de touristes chinois.
  • En septembre 2019, les Kiribati ont rétabli leurs relations diplomatiques avec Pékin qu’elles avaient rompues en 2003 pour se tourner alors vers Taipei. Le président Maamau a assuré que, désormais, les Kiribati resteraient attachées au principe d’une seule Chine. […]

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°136/2020-02

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail