Chine – Mer de Chine du Sud : Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

Chine – Mer de Chine du Sud : Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

3,50

Sous l’impulsion du président Xi Jinping les chercheurs chinois doivent être les premiers dans le monde à pouvoir créer une base sous-marine entièrement automatisée, implantable en zone hadale (-6 000 à -10 000 mètres). La mission de cette « colonie robotique » portera sur la recherche scientifique, aussi bien à fins de connaissances du milieu des très grandes profondeurs qu’à fins d’applications militaires.

Description

FAITS

Les Chinois projettent de créer dans la fosse de Manille, zone abyssale d’une profondeur maximale d’environ 5 400 mètres, une base sous-marine de recherche scientifique, entièrement automatisée1. Ce qui vaut à la presse internationale d’annoncer une « colonie robotique ». Ce pourrait être la phase préparatoire à une implantation ultérieure ailleurs dans le monde puisque l’objectif affiché est de pouvoir être déployée en zone hadale.[…]

Daniel Schaeffer, Asie21

  Edouard Valensi, auteur invité Asie21

Encadré 1  Les quelques éléments techniques disponibles

Humainement inhabitée, provisoirement dénommée Atlantis, la station verrait ses activités exécutées par des moyens dotés d’intelligence artificielle (robots) via un cerveau central lui-même relié à un centre de contrôle embarqué ou installé sur une plateforme artificielle. Les robots seraient eux-mêmes capables de mener des missions autonomes. Ils se déplaceraient au fond de la mer à partir de la base sous-marine pour effectuer des […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Edouard Valensi, auteur invité,  Asie21

Encadré 2  Quelques-unes des réalisations chinoises récentes en termes d’applications technologiques sous-marines

La liste n’est très certainement pas exhaustive :

  • le Jiaolong (蛟龙号), comparable au bathyscaphe français et aux autres engins équivalents dans le monde. Son bateau-mère, le Xiangyanghong 09 (向阳红09), doit bientôt être remplacé par le Shenhai Yihao (深海一号, Mer profonde n°1) ;
  • trois bâtiments hydrographiques capables de mettre à l’eau et de piloter des drones et autres matériels pouvant opérer sous la mer :
    • le Kexue (科学, Sciences) – il a démontré en 2017 une capacité de piloter une meute de 12 drones sous-marins,
    • le Haimeng (海梦, Rêve de mer), depuis le 21 février 2018,
    • le Tansuo Yihao (探索一号) ;
  • le submersible habité Shenhai Yongshi (深海勇士, Guerrier des grandes profondeurs), submersible habité mis en service le 30 novembre 2017 ;
  • le submersible Hailong III (海龙三号) lancé à partir du bateau-mère Dayang Yihao (大洋一号, Océan No. 1) ;
  • plusieurs types de drones sous-marins :
    • Haiyi (海翼, ailes de la mer), […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°123 décembre 2018

Prolongez votre lecture par un abonnement